Compositeur qui a mis son talent au service d’Isabelle Aubret, Jacqueline Dulac et Daniel Guichard, entres autres, Dominique Pankratoff a aussi enregistré quelques disques.

 

Les années chanteur

Petit-fils d’émigré russe, Dominique Pankratoff est né le 25 mars 1948 à Paris dans le dix-huitième arrondissement (sur la Butte Montmartre). Une adolescence partagée entre la passion du dessin et celle de la musique. C’est la musique qui aura le dernier mot et qui l’emmènera, guitare et sac à dos, sur les routes de France pour chanter Dylan, Brassens, Félix Leclerc et un petit jeune qui commence à faire parler de lui... Julien Clerc.

 

Après une année passé au Petit Conservatoire de Mireille, il est repéré par un jeune auteur, Jean-Luc Morel, qui le présente à un éditeur, Claude Pascal, lequel le présente à Maurice Grojean, directeur artistique chez RCA. En 1972, paraît son premier disque Ça sent bon l’automne. Il reçoit à cette occasion le premier prix des Jeunes Espoirs de la chanson française et la chanson est reprise dans de nombreux pays.

 

Par la suite, Dominique enregistre plusieurs autres disques chez RCA, jusqu’en 1976. Entre 1977 et 1980, l’artiste continue d’enregistrer en passant d’une maison de disques à l’autre. Il délaisse cependant sa carrière de chanteur au profit d’une carrière de compositeur et d’arrangeur.



Les années arrangeur

Ainsi, en 1981, il compose et réalise en collaboration avec G. G. Candy, un de ses amis, le livre-disque Les animaux font du sport, dont les titres sont interprétés par Vava. Ce projet débouche sur des émissions de télévision mettant en vedettes d’autres ex-membres du Big Bazar. Toujours en tant que réalisateur-compositeur, il participe à l’album de Patrick Topaloff Hé! Bonjour, Monsieur de La Fontaine, qui reprend les fables de La Fontaine en chanson. Le disque obtient le Prix Jeunesse et Loisirs du Ministère de la culture.



Les années compositeur

Dominique Pankratoff compose de nombreuses chansons, interprétées par des interprètes aussi divers qu’Isabelle Aubret (Beyrouth), Marcel Amont (L’amour en plus), Jacqueline Dulac (L’idée béton), Philippe Clay (Place blanche, Quand tu choisis le music-hall), Daniel Guichard (Histoire d’une vie, Au fond de mon lit, L’indien) ou encore Dave (Mon talisman) et Michèle Torr (Argentina).



Parmi ses interprètes figurent aussi Serge Reggiani (
Ivre, 1999), Sabine Paturel (Les bêtises), Colette Renard (Minuit sur la grève), Georges Chakiris (Réveille-toi), Marie Dauphin (Y‘a des papous), Nathalie Carsen, Simone Langlois, Régine et Rika Zaraï. En 1998, Allain Leprest enregistre Madame, chanson dont il a écrit le texte. Le compositeur a également composé des chansons pour Micheline Dax (album Les woofits).



Cinéma, télévision et ballet

Cependant, depuis 1996, Dominique Pankratoff se consacre principalement à la musique de ballet contemporain (Dans son ventre de fer, Zarzuela). Il est le fondateur de l’association Musique et Danse Passerelles, qui a pour objet de promouvoir et développer la relation musique et danse par la création d’œuvres chorégraphiques originales.



Le compositeur a également travaillé pour le cinéma et la télévision. Parmi les génériques qu’il a composé, il faut mentionner
Itinéraire d’une chorégraphe (documentaire datant de 1997), Les Croques monstres, Silas. Parallèlement, il signe la musique de plusieurs contes musicaux destinés aux enfants (L’oiseau Arc-en-ciel, Plein soleil), ainsi que des hymnes officiels (Coupe d‘Europe de football 1984, América Cup 1985, Carnaval de Nice).



Les instances et les engagements professionnels

Depuis 1990, Dominique Pankratoff a de multiples responsabilités au sein de la SACEM. Il est également Président de l’Union Nationale des Auteurs et Compositeurs (UNAC), Président de la Commission de Professionnalité des Auteurs, Compositeurs de Musique et Chorégraphes du Régime de Sécurité Sociale des Artistes Auteurs (AGESSA) et Vice-Président de Musiques France Plus.

 

Image

1972. (45 tours RCA 40-021)
Ça sent bon l’automne - Allons bon.



1973. (45 tours RCA 40.036)
Je me lève le matin - Pour un mot de trop.



1974. (45 tours RCA FPBO 0018)
Malheur à celui qui... - Les choses les plus tendres.



1974. (45 tours RCA PB 37006)
Le bon temps -  Même à l’autre bout du monde.



1975. (45 tours RCA 42.003)
La province a du bon - La chanson c’est sacré.



1976. (45 tours RCA 42.106)
Tes yeux sont des fenêtres - La pluie dégringole.



1978. (Polydor 2056 697)
Quel mal y a t’il si mal y a - La plage en hiver.



1978. (45 tours Pathé 2C 008-61.969)
Pourquoi tu dis rien - C’est pas mon truc.



1979. (45 tours Eurodisc 100.118)
On n’est pas des américains - Papa Freud.



1982. (45 tours Philips 6010 484)
Dimanche ou lundi - Je ne t’oublie pas.

 

 

Texte : Dominique Pankratoff
Adapatation : Fédérick Blais