En pleine jeunesse, Sylvain Lebel se fait connaître avec une chanson intitulée La cinquantaine. Sa carrière très bien remplie a permis de prouver qu’il était loin d’être un géant de papier.

 

Carrière

Sylvain Lebel, voit le jour à Douvres. Il étudie en lettres à Caen. Si ce n’était des cabarets de la région, le jeune homme serait devenu instituteur. Il participe au concours La fine fleur de la chanson française, mais ne remporte aucun prix.

 

Le premier interprète de l’auteur sera Serge Reggiani rencontré grâce à Annie Noël, qui gère le cabaret où se produit Sylvain. Pour Serge, il écrit La cinquantaine, L’arabe, Ma dernière volonté et Si c’était à recommencer, entre autres. La collaboration se poursuivra jusqu’en 1999, année où Serge enregistre Le prof.



L’auteur écrit également des chansons pour Carlos (
Les pauvres papas), Marie Laforêt (Je vois, 1977), Isabelle Aubret (Je crois, 1978, Le monde chante, 1984), Dalida (À ma manière, Jouez bouzouki), Frida Boccara (Oublier, 1976), Alice Dona (Le sixième ciel, 1976), Mireille Mathieu (À Santa Maria, Sœur des étoiles, Qu’attends-tu de moi), Fabienne Thibault (Les filles comme moi) et Shake (Je suis là, Elle s’en va, 1981).



Pendant les années quatre-vingts, les succès se succèdent dans la carrière de Sylvain Lebel. D’abord,
Le géant de papier, chanté par Jean-Jacques Lafon, obtient l’Oscar de la chanson française, en 1985. Ensuite, Marie Myriam (L’amour flou, Petit homme), Marcel Amont (Le tam-tam des gorilles) et Sabine Paturel (Les bêtises, 1986) jalonnent la route du succès de l’auteur.



Plus récemment, l’auteur a écrit des chansons pour Richard Cocciante (
Amoureux) et Allain Leprest (Le poing de mon pote, Nu, 1998). Par ailleurs, parmi ses interprètes, figurent aussi Rose Laurens (Cheyenne, 1985) et Ginette Reno.



Parallèlement à ses activités d’auteur, Sylvain Lebel s’est toujours impliqué dans l’administration de la SACEM et de divers autres organismes (SDRM, SNAC, UNAC). Son implication dans le milieu lui vaut les honneurs de ses proches. En parlant d’honneur, outre l’Oscar de la chanson française, Sylvain Lebel a reçu le prix Vincent Scotto, en 1987. Enfin, l’auteur est un des fondateurs de l’Association des auteurs, compositeurs et éditeurs gastronomes (ACEG).

 

Image

~La Cuisine anti-déprime : livre culinaire adapté aux circonstances inextricables de la vie et aux états d'âme de chacun. - Encre, 1984. - 245 p. - ISBN 2-86418-176-2.