Débutant comme duettiste à la fin des années quarante, Jil et Jan deviennent paroliers à succès à l’orée des années soixante. Parmi leur plus grands interprètes, figure nul autre que Johnny Hallyday, qui leur doit ses premiers succès.

 

Duo et premiers interprètes

Gilbert Guenet et Jean Setti, qui se feront connaître sous le nom de Jil et Jan sont nés respectivement en 1926 et en 1921. Les deux cousins débutent leur carrière au sein d’un orchestre belge. Puis, au début des années cinquante, ils enregistrent sous le nom de Jil et Jan, plusieurs 78 tours, parus pour la plupart chez Decca.

 

À la fin de la décennie, ils se mettent à écrire pour différents artistes. Ainsi, Maurice Chevalier interprète, en 1958, Le jardinier de Paname. La même année, Lucienne Delyle ajoute à son répertoire Ça me suffira. Parmi les autres grandes vedettes des années cinquante à enregistrer les chansons du duo, il faut citer André Claveau. Ce dernier chante Le coeur en plâtre (1958), Sur la riviera (1958), Quand les années viendront (1959).

 

Colette Renard obtient, en 1959, un grand succès avec Mon homme est un guignol, chanson qui sera également interprétée par Simone Langlois. Parmi les interprètes des années cinquante, Juan Catalano (Les gueules noires, 1959), Jacques Hélian (Dis à ta mère, Toujours dans les nuages), John William (La grande évasion) et Henri Genès (Ma femme est une poupée, Au Texas, Défense de, 1959) contribuent à la renommée des deux duettistes.

 

L'idole des jeunes

Avec l’arrivée des yéyés, au début des années soixante, bon nombre d’artistes des décennies précédentes tombent dans l’oubli. Ce n’est pas le cas de Jil et Jan qui donnent à Johnny Hallyday ses premiers succès : Ma guitare, Toi qui regrettes (1961), Je cherche une fille, Les bras en croix, Mon septième ciel, Kili Watch, Pourquoi cet amour, Bien trop timide etc. À la même époque, Sheila enregistre Papa, t’es plus dans le coup, tandis que Françoise Hardy a droit à Oh! Oh! Chéri.

 

Avant de mettre fin à leur carrière, le duo écrit pour Pierre Provence (L’école maternelle, Au lait d’kiss), Nathalie Degand (Je n’ai pas vingt ans), Les Lionceaux (Je n’ai pas vingt ans), Les Surfs (Cent mille fois) et Mireille Mathieu (Ne parlez plus). En 1993, Jean Setti quitte ce monde. Il reste de ce duo rempli de fraîcheur, de magnifiques chansons à redécouvrir de toute urgence.

 

Image

Merci de m'aider à compléter cette discographie.

 

19??. (78 tours Pacific VE 120)

Jo le Cow-boy - À Séville.

 

194?. (78 tours Pacific VE 121)

Bing, vieux cheval de gaucho - Je me moque de la pluie.

 

194?. (78 tours Pacific VE 300)

Séville - Joe le Cow-boy.

 

1949. (78 tours Decca MB 20647)

Doudou, ma doudou - Joyeux carillon.

 

1949. (78 tours Decca MB 20648)

Trop forte pour moi - Adios adios.

 

1950. (78 tours Decca MB 21134)

Monsieur le consul à Curityba - Retour.

 

1950?. (78 tours Decca 240253)

Monsieur le consul à Curitbya - Retour.

 

1950. (78 tours Decca MB 21139)

Sandwich - Les noces de Maria Chapdelaine.

 

1950?. (78 tours Decca 240255)

Les noces de Maria-Chapdelaine - Sandwich.

 

1951. (78 tours Decca MB 21256)

Le loup, la biche et le chevalier - Aux marches du palais.

 

1951. (78 tours Decca MB 21257)

Une belle botte de noix de coco - Deux petits Tyroliens.

 

1951?. (78 tours Decca 240279)

Une belle botte de noix de coco - Deux petits Tyroliens.

 

1951. (78 tours Decca MF 21426)

L’âme des poètes - Petite étoile d’or.

 

1952?. (78 tours Decca 240314)

Jézébel - Elles ne savent pas.

 

1952. (78 tours Decca MF 21589)

Jézébel - Elles ne savent pas.

 

19??. (78 tours Decca 240387)

Toujours dans les nuages - Une Parisienne à Panama

 

19??. (78 tours Apex 13003)

De mes vacances - Deux doigts de porto.