Au milieu des années cinquante, deux fantaisistes débutants s’unissent et forme les Jérolas. Le duo devient rapidement incontournable dans le monde du spectacle québécois. Après 17 ans d’existence, les deux fantaisistes se séparent et lancent leur carrière solo. En 2011, les Jérolas amorcent leur retour sur scène. Cependant, le décès d’un des leur met un terme à leur association.

 

Jérôme Lemay

 

Jérôme Lemay est né à Béarn, village situé dans le témiscamingue, le 22 août 1933. Il est le dixième enfant d’une famille qui en comptera 11. À l’âge de neuf ans, le jeune garçon commence à jouer de la guitare, en empruntant en cachette celle de son frère. Ce dernier, s’apercevant de la passion de Jérôme, finit par lui offrir la guitare en cadeau.

 

À seize ans, en plus de faire parti de l’orchestre familial, qui se produit lors de réceptions dans la région, il devient placier au cinéma Paramount. Au bout d’un an, il devient opérateur, mais cet emploi ne lui convenant pas, il déniche un emploi de camionneur pour le compte d’une boulangerie locale. Grâce à un de ses frères, Jérôme décroche un emploi de releveur de comptes pour la Northern Québec Power.

 

Parallèlement à cet emploi, le jeune homme anime une émission de radio sur les ondes de CKRN, où il côtoie Pierre Chouinard, Jean Perreault et Maurice Dubois. Ce dernier lui permet de décrocher ses premières auditions professionnelles, en 1954. C’est ainsi que le jeune artiste doit quitter son poste à la Northern Québec Power pour honorer un engagement de trois mois, à Senneterre. Jérôme se produit alors dans les plus grands cabarets de l’Abitibi, avant de se joindre aux Naturels, groupe au sein duquel il fait la connaissance de Raymond Hébert.

 

Avec lui, Jérôme fonde le duo Jay & Ray, qui obtient un prestigieux contrat au Beaver Café, situé à Montréal. Le duo effectue une tournée de la province. Malheureusement, Raymond doit quitter le groupe et laisse Jérôme sans partenaire.

 

Jean Lapointe

 

Jean Lapointe est né le 6 décembre 1935 à Price, sous le nom de Jean-Marie. Arthur-Joseph Lapointe, son père, député du comté de Matapédia-Matane, installe sa famille à Québec où le petit Jean grandit. À partir de neuf ans, le jeune garçon apprend le piano. Parallèlement, il étudie à l’école Saint-François-D’Assise et au Séminaire de Québec.

 

À l’âge de seize ans, le jeune garçon fonde, avec Raymond Pacaud et Jean-Pierre Bédard, le groupe Québécaires, qui se produit notamment dans les régions de Québec et de Rimouski. En 1952, l’artiste participe à un concours organisé par la station de radio CKCV. Il y remporte le premier prix.

 

Suite à son arrivée à Montréal, en 1954, le jeune chanteur et imitateur se produit sous le nom de Jean Capri au Café Caprice. Après plusieurs engagements dans les principaux cabarets de la métropole et à travers la province, Jean Grimaldi l’engage dans sa troupe qui se produit au Théâtre National.

 

La rencontre et le début des Jérolas

 

Jérôme Lemay et Jean Lapointe se recontre, en 1955, au cabaret Chez Émile à Québec. Ils décident alors d’unir leur destinée professionnelle et deviennent les Jérolas. Charlemagne Landry, propriétaire du cabaret le Café de minuit et ancien avocat, devient l’imprésario du duo fantaisiste. Le duo obtient l’un de ses premiers engagements à La Barak, et fait la tournée des divers cabarets de la métropole.

 

Suite à leur premier passage à la télévision, à l’émission Music-Hall, animée par Michelle Tisseyre, la firme discographique RCA-Victor leur fait signer un contrat d’enregistrement. Pour leur premier 45 tours, en 1956, Jérôme signe une adaptation française de Love me tender d’Elvis Presley, intitulée L’amour et moi. La face B du disque comprend une chanson originale intitulée Rythmes et fantaisies.

 

L’année suivante, les Jérolas effectuent leur premier voyage à Paris, où ils se produisent au cabaret Sa Majesté le Doyen, situé sur les Champs-Élysées. À leur retour, ils intègrent la troupe de Jean Grimaldi et effectuent ainsi une vaste tournée à travers tout le Québec. Toujours en 1957, le duo enregistre Le chemin du paradis, qui connaît un bon succès sur les palmarès québécois.

 

Les grands succès

 

En 1959, les fantaisistes enregistrent une chanson de Pierre Pétel, intitulé Yakety Yak. Le 45 tours de cette chanson se vend alors à 70 000 exemplaires. Plusieurs autres succès marquent le répertoire des Jérolas cette année-là, dont Charlie Brown, Jones s’est montré et La veillée chez le Père Jos. RCA-Victor met sur le marché un album compilation, tandis qu’ils remportent un trophée au gala music-hall Labatt.

 

Jérôme et Jean recrutent alors Jean Rafa pour l’écriture de nouvelles chansons. Par ailleurs, Jérôme participe, en 1960, au 4e concours de la chanson canadienne avec Un tient vaut mieux que deux tu l’auras. Interprétée par Yolanda Lisi, la chanson termine au cinquième rang et confirme le talent de compositeur de l’artiste. La même année, les Jérolas obtiennent également le grand prix du disque CKAC.

 

Puis, le duo endisque ce qui sera leur plus grands succès en carrière. Méo Penché paraît en effet sur 45 tours, en 1961. Plusieurs artistes reprennent la chanson signée par Jérôme, dont Marcel Amont, qui la fait connaître en France. Dans la foulée de ce succès, les fantaisistes lancent leur premier véritable album, Les Jérolas sont là. Enregistré en spectacle, il comprend entre autres Signe ton chèque et Le village de Sainte-Bernadette. Parmi les autres chansons marquantes de 1961, il faut également souligner Mathilda.

 

Tandis que 25 000 copies de leur album s’écoulent, les Jérolas se produisent au Café de l’Est. Puis, la télévision fait appel à eux. En 1962, ils animent, en compagnie de Monique Leyrac, En scène les Jérolas. Parallèlement, ils s’associent au pianiste et chef d’orchestre Roland Bourque, qui les accompagnera jusqu’à la fin de leur carrière.

 

Espoirs internationaux

 

Le succès du duo fantaisiste ne se démend pas et bientôt, les portes vers une carrière internationale s’ouvrent devant ses deux membres. En effet, ils sont invités, en 1963, à l’émission la plus populaire des Etats-Unis : le Ed Sullivan Show. Diffusé le 27 avril, l’émission en direct est tournée exceptionnellement à Toronto. L’année suivante, les Jérolas donnent un spectacle au Blue Angel à New-York, en première partie de Woody Allen. Cependant, leur espoir de carrière américaine s’anéanti bientôt.

 

En effet, depuis quelques temps déjà, Jean se bat contre sa dépendance à l’alcool. En octobre 1964, il est gravement blessé lors d’un accident de la route. L’artiste doit alors mettre un frein à ses activités professionnelles pour quelques mois. Suite à ces événements tragiques, le chanteur connaît quelques années d’abstinence avant de rechuter.

 

Les Jérolas effectuent leur retour sur scène, à la Comédie Canadienne, en novembre 1965. L’enregistrement du spectacle donne lieu à un nouvel album l’année suivante, tout comme leur passage à l’Olympia de Paris. En effet, en 1966, les Jérolas participent au spectacle Plein feu sur le Canada avec entres autres, les Feux Follets, Monique Leyrac et Claude Gauthier. Bruno Coquatrix, le directeur de la salle, leur signe même un second contrat la même année, où ils se produisent cette fois en première partie de Claude François.

 

Sur tous les fronts

 

Lors du Festival du disque de 1966, le duo est récompensé pour son album Les Jérolas à la Comédie Canadienne. Cette année-là voit également le succès de la chanson Es-tu content ?. Par ailleurs, le cinéma s’intéresse également aux deux fantaisistes. Ils participent au film Yul 871 de Jacques Godbout.

 

Toujours au sommet de leur popularité, les Jérolas font la première partie de Charles Aznavour à la Place des Arts, en mai 1968. En novembre de la même année, ils y sont en vedette. Parallèlement à leurs activités discographiques et sur scène, Jean et Jérôme enregistrent de nombreuses publicités pour des compagnies aussi diverses que Esso, Coca-Cola ou encore, Molson.

 

En 1969, à l’initiative du Club Richelieu international, ils sont invités à offrir une prestation lors du festival de Cannes. Puis, en 1971, ils retrouvent l’Olympia de Paris, où ils font la première partie de Dalida.

 

Le début de la fin

 

À l’été 1972, Radio-Canada confie l’animation de l’émission Tout l’monde joue aux Jérolas. Cependant, malgré les succès, le problème d’alcool de Jean devient de plus en plus présent et cause quelques embarras à Jérôme qui tente tant bien que mal de réparer les pots cassés. En octobre 1973, le duo se produit à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Puis, Jean Lapointe compose l’hymne du parti libéral, intitulé Je vis au Canada.

 

Cet engagement politique cause du tort aux Jérolas, et pousse les producteurs de spectacles à annuler certains de leurs engagements. Toujours, en 1973, Jean débute sa carrière d’acteur en jouant dans le film Les ordres. Puis, en juillet 1974, Jean Lapointe décide brusquement de mettre fin au duo. Depuis quelques années, l’alcoolisme de ce dernier devenait une source de conflit entre lui et Jérôme.

 

Jean Lapointe en solo

 

Souffrant alors d’une dépression, Jean se reprend cependant en main et suit une cure de désintoxication. Il participe à plusieurs autres films dont La pomme, la queue et les pépins de Claude Fournier, en 1974, Bernie pis la gang de Marcel Carrière et Tout feu, tout flamme de Gilles Richer, en 1975. Toujours en 1975, il amorce une fructueuse collaboration de plusieurs années avec le parolier Marcel Lefebvre. Une de leur première chanson commune, C’est dans les chansons, gravit rapidement les premières places des palmarès.

 

L’année suivante, paraît le premier album solo du chanteur, intitulé Démaquillé. Les chansons Mon oncle Edmond et Cyrano marquent le jeune répertoire de l’artiste, qui reçoit le prix Orange de la critique avant d’effectuer un voyage en Tchécoslovaquie. En avril, puis en décembre, le chanteur et humoriste se produit à la Place des Arts. Entre temps, il effectue une grande tournée du Québec.

 

En 1977, Jean Lapointe crée un nouveau spectacle, intitulé Rire aux larmes, en plus de lancer un second album. Il joue également dans le film J.A. Martin photographe de Jean Beaudin et dans One man de Robin Spry, pour lequel il obtient un prix lors du Canadian film Award. La carrière de comédien de l’artiste prend alors une grande ampleur avec son rôle de Maurice Duplessis dans la télésérie consacrée à l’ancien premier ministre, diffusée sur les ondes de Radio-Canada au printemps 1978.

 

À l’automne de la même année, paraît l’album Chante-la ta chanson, qui outre la chanson titre comprend également Rire aux larmes et Kick la kékane. Fidèle à ses habitudes, Jean présente, en 1979, un nouveau spectacle au Grand Théâtre de Québec et à la Place des Arts de Montréal. Passionné de philatélie, le fantaisiste s’associe avec Michel Strecko pour ouvrir un commerce de timbres, situé au Complexe Desjardins. Il acquiert également plusieurs chevaux de course, une autre de ses passions.

 

Le succès et la reconnaissance

 

Jean Lapointe lance l’album Jongleur, qui contient les succès Tu jongles avec ma vie et Les fleurs malades, en 1980. Il crée également un nouveau spectacle avec lequel il part en tournée. Grâce à ce spectacle, intitulé Pour le fun, il remporte l’année suivante un trophée au gala de l’ADISQ. Son succès sans cesse grandissant lui permet d’être invité à l’émission Superstar, animée par Jacques Boulanger, en novembre 1980.

 

Par ailleurs, un spectacle hommage, en septembre 1981, permet de mesurer l’ampleur de la popularité de l’artiste. Ce spectacle met, entres autres, en vedette Dominique Michel, Jean-Pierre Ferland, Nicole Martin et Jean-Guy Moreau. En 1982, Jean Lapointe bat des records d’affluence au Grand Théâtre de Québec où il donne 37 représentations. Il se produit également de nouveau à la Place des arts avec son nouveau spectacle En pleine farce.

 

L’album Si on chantait ensemble, qui paraît alors, est le premier produit par la toute nouvelle compagnie de disques fondée par le chanteur et son parolier, Couleurs. En octobre, la télévision de Radio-Canada lui consacre une émission spéciale. Sobre depuis quelques années, Jean Lapointe s’implique de plus en plus dans l’aide aux alcooliques et aux toxicomanes. Il met sur pied la Maison Jean Lapointe qui leur vient en aide, ainsi qu’une fondation portant son nom.

 

Les portes de la France

 

En 1983, l’artiste est nommé Officier de l’Ordre du Canada. L’année suivante, il se produit pour la première fois en solo en France. Après une tournée en province, il effectue sa rentrée parisienne en avril à Bobino. Il participe également cette année-là à La course au bonheur, comédie musicale créée par son parolier Marcel Lefebvre et par Paul Baillargeon. L’album C’est beau le monde, avec la très belle chanson Tu peux pleurer Pierrot, paraît à l’automne.

 

Après s’être de nouveau produit au Grand Théâtre de Québec et à la Place des Arts, l’artiste retourne en France, en 1985, où cette fois il se produit à l’Olympia. Un album live enregistré lors de cette prestation voit le jour quelques mois plus tard. Puis, l’année suivante, le chanteur lance l’album Comme en amour.

 

Suivent deux nouveaux spectacles en 1987 et 1988 : Histoire de rire et Attend’rire. Ce dernier est également présenté en France. En 1989, Jean Lapointe enregistre en duo avec Jean-Pierre Ferland la chanson Modern hotel, qui figure sur son nouvel album, Nature.

 

Le spectacle Attend’rire, après avoir été vu par 50 000 personnes, obtient un billet d’or lors du gala de l’ADISQ 1990. L’année suivante, le chanteur-humoriste reçoit le prix hommage de la Bourse Rideau. En 1992, le comédien participe à la télésérie consacrée à René Lévesque, puis lance un nouvel album, Ces gens que j’aime.

 

Jérôme Lemay en solo

 

Jérôme Lemay lance son premier album solo en 1975. Après avoir obtenu un rôle dans le film Oui mais, où il joue en compagnie d’Ernest Guimond, il fait la première partie du 25e anniversaire de vie artistique de Ti-Gus et Ti-Mousse à la Place des Arts. Pour la publicité de Tang, il reçoit également un coq d’argent.

 

L’artiste reprend la scène à travers le Québec, puis participe aux Bye bye 1976 et 1977, avec Jacques Normand, Denise Filiatrault, André Montmorency, Benoît Marleau, Michel Desrochers et plusieurs autres. L’album La deuxième partie de mon show voit le jour en 1977 et comprend entre autres les chansons Le rideau s’ouvre et Plus qu’hier, moins que demain.

 

Après avoir participé à l’émission Vedette en direct, animé par Jacques Boulanger, la télévision de Radio-Canada lui consacre une émission spéciale dans le cadre des Beaux dimanches, en 1978. Le chanteur-fantaisiste anime également l’émission de fin d’année diffusée sur les ondes de TVA, en compagnie de France Castel, Jean-Guy Moreau et Paul Houde.

 

Un nouveau métier

 

Le chanteur-humoriste se produit de nouveau à la Place des Arts, en mars 1979. Le spectacle Le rideau s’ouvre obtient un excellent accueil du public. L’artiste se produit également au théâtre des Variétés, à Montréal, en 1981 et en 1982.

 

Depuis toujours passionné d’aviation, Jérôme Lemay passe son brevet de pilote commercial et décide de se consacrer à ce nouveau métier. Avant de devenir pilote de brousse, il signe cependant un livre racontant le parcours des Jérolas. Le pilote revient par contre occasionnellement à ses premières amours. Par exemple, en 1987, avec un nouvel album, intitulé Sans arrêt.

 

En 1990, il participe également à la série télévisée Le monde selon Croc et à un film sur la sécurité aérienne pour le compte de Transports Canada. En 1992, Gilles Carle fait appel à l’artiste pour participer au film La postière.

 

Le premier retour des Jérolas

 

De son côté, Jean Lapointe lance l’album J’ai entendu ça quelque part, en 1995 qui comprend entres autres Pleurire, Le balayeur heureux et une chanson hommage à son ami Raymond Devos, Devos… le plus beau fou du monde. En 1997, dans le cadre des francofolies de Montréal, un spectacle rend de nouveau hommage au chanteur. Y participe entres autres Richard Séguin, Yvon Deschamps, Édith Butler, Charles Dumont et bien sûr Jérôme Lemay.

 

L’année suivante, Jérôme Lemay renoue avec Jean Lapointe le temps d’un gala Juste pour rire. Les deux artistes font revivre les Jérolas. Lors du spectacle Un dernier coup de balai, Jean invite Jérôme à faire un numéro rétrospectif des belles heures de leurs duos. Entre temps, Jérôme se produit en compagnie de son fils au téléthon Jean Lapointe, en 1993.

 

En 1994, les Jérolas confirment leur retour avec le spectacle Au revoir et merci, qu’ils promènent partout à travers la province. L’enregistrement live de ce spectacle donne alors naissance à un premier disque compact. En août de la même, Jérôme se produit de nouveau en compagnie de son fils, cette fois à la Butte Saint-Jacques. Entre 1995 et 1998, il gère la carrière de son rejeton, qui sort dans l’intervalle un album sous le nom de Lemay.

 

Par ailleurs, Jérôme incarne également le ministre des Transports lors de la troisième édition des Parlementeries, qui a lieu en 1997. Cette année-là, le fantaisiste participe également aux galas Juste pour rire. Enfin, il se produit à la salle Wilfrid-Pelletier dans le cadre des francofolies, ainsi qu’au cabaret du Casino de Montréal.

 

Les Jérolas se produisent au Patriote de Sainte-Agathe au cours de l’année 1998. Ils donnent leur dernier spectacle le 18 juin de l’année suivante. Par la suite, Jérôme Lemay lance son spectacle solo Woe Woe Woe Jérême Lemay. Parallèlement, la SOCAN accorde le statut de classique à la chanson Méo Penché. Celle-ci a en effet été diffusée plus de 25 000 fois à la radio depuis sa création.

 

Le sénateur

 

En 1999, Jean Lapointe s’associe au pianiste Jean-Pierre Lambert pour le spectacle Une voix, un piano, une histoire. Après la parution de l’album Derrière mes yeux… y’a une histoire, l’artiste se voit nommé sénateur. Parallèlement à ses nouvelles fonctions officielles, il poursuit sa carrière artistique et tourne en 2004 dans le film Le dernier tunnel, d’Érik Canuel . Ce rôle lui permet de remporter un prix Génie et un prix Jutras en tant que meilleur acteur de soutien.

 

Guy Latraverse consacre alors une télésérie de 5 épisodes au chanteur et humoriste. Puis, en 2005, l’artiste travaille avec son fils, Jean-Marie, et lance l’album Lapointe avec un S, sur lequel on retrouve des versions remixées de ses grands succès. Nommé officier de l’ordre national du Québec, en 2006, Jean Lapointe lance un nouvel album, intitulé L’eau en 2009.

 

L’année suivante, il tourne le film À l’origine d’un cri. Le 6 décembre 2010, ayant atteint l’âge de 75 ans, il doit prendre sa retraite du sénat. Un prix hommage lui est décerné lors du gala des Jutras 2011.

 

En guise de fin

 

Au cours des années 2000, Jérôme Lemay crée de nouveaux spectacles et produit quelques albums, distribués uniquement par correspondance ou lors de ses prestations. Il reforme de nouveau son duo avec Jean Lapointe en 2010. Les Jérolas prévoient une tournée à travers la province qui doit s’amorcer le 31 mars 2011. Malheureusement, Jérôme Lemay s’effondre sur la scène lors de la première qui a lieu à Montréal. Peu de temps après l’annulation de toutes les autres représentations prévues, soit le 20 avril 2011, l’artiste décède des suites d’un cancer.

 

Peu de temps après, paraissent sur disque compact les premiers enregistrements des Jérolas. L’album Rythme et fantaisie, produit par XXI-21 Productions regroupe 20 des plus grands succès de leur début. Cette production, permet à un public fidèle, qui attendait depuis plusieurs années cette sortie, de retrouver ses souvenirs de jeunesse et aux plus jeunes de découvrir un duo qui a grandement marqué le patrimoine d’ici.

 

~Jean Lapointe : dossier de presses 1976-1986. – Séminaire de Sherbrooke, 1986. – 96 p. – ISBN 2920854410.

 

~Les Jérolas / Jérôme Lemay. – Québécor, 1983. – Collection Célébrités. – 220 p. – ISBN 2890891941.

 

~Jérôme Lemay : Une vie d’aventures qui donne parfois le frisson / Jérôme Lemay. – Québecor, 2009. – Collection Biographie. – 126 p. – ISBN 978-2-7640-1522-3.

 

~Pleurires / Jean Lapointe. – Édition de L’Homme, 1995. – 281 p. – ISBN 2-7619-1249-7.

Autre édition : Québec-Loisirs, 1996. – 281 p. – ISBN 2-89430-198-7.

 

~Presque tout Jean Lapointe / Jean Lapointe. – Stanké, 1999. – 416 p. – ISBN 2-7604-0623-7.

 

Les Jérolas

1956. (78 tours RCA Victor 56-5317 ou 45 tours RCA Victor 57-5317)

Rythme et fantaisie - L'amour et moi.

 

1956. (78 tours RCA Victor 56-5321 ou 45 tours RCA Victor 57-5321)

Le mambo du Canada - Lola (La légende du pays aux oiseaux).

 

1957. (78 tours RCA Victor 56-5349 ou 45 tours RCA Victor 57-5349)

Le chemin du paradis - Toujours plus vite.

 

1957. (78 tours RCA Victor 56-5363 ou 45 tours RCA Victor 57-5363)

Chantons la bière et l’amour - Lisette.

 

1958. (78 tours RCA Victor 56-5381 ou 45 tours RCA Victor 57-5381)

Souvenirs d’amour - Le rythme de l’amour.

 

1958. (78 tours RCA Victor 56-5382 ou 45 tours RCA Victor 57-5382)

La clef du rock - Y’a pas que.

 

1959. (78 tours RCA Victor 56-5425 ou 45 tours RCA Victor 57-5425)

Yakety yak - De toi je veux.

 

1959. (78 tours RCA Victor 56-5438 ou 45 tours RCA Victor 57-5438)

Charlie Brown - La danse du printemps.

 

1959. (33 tours RCA Victor LCP-1019)
Totor /Charlie Brown - Si t'as été à Tahiti - La veillée chez l'père Jos - Chantons la bière et l’amour - Yakety yak (rouspèt' pas) - Adieu souvenirs - De toi je veux - Rythme et fantaisie - Le chemin du paradis - La danse du printemps - Lisette.

 

1959. (33 tours RCA Victor Gala CGP 207)

Totor - Charlie Brown - Si t’as été à Tahiti - La veillée chez l’père Jos - Yakety yak (rouspèt’ pas) - Adieu souvenir - Rythme et fantaisie - Le chemin du paradis - La danse du printemps.

 

1959. (78 tours RCA Victor 56-5447 ou 45 tours RCA Victor 57-5447)

Jones s’est montré - Les trois cloches.

 

1959. (78 tours RCA Victor 56-5458 ou 45 tours RCA Victor 57-5458)

Un sourire pour Noël - La veillée chez l’père Jos.

 

1960. (78 tours RCA Victor 56-5467 ou 45 tours RCA Victor 57-5467)

Le village de Sainte-Bernadette - Dis-moi qui tu fréquentes.

 

1960. (45 tours RCA Victor 57-5491)

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras - La chanson du hockey.

 

1961. Les Jérolas sont là (33 tours RCA Victor LCP-1029 ou RCA Victor PC-1069)
The world outside - Danse hongroise - Little darlin' - Ay! Mourir pour toi - Une promesse - Mon manège - Tomboy - Cocoanut woman - Le guerillero - Quand tu danses - It's a sin to tell a lie - La tarantella au Canada - Je sais - Le village de Sainte-Bernadette - Maria Cristina - Dis-moi qui tu fréquentes (et je te dirai qui tu es) - Signe ton chèque - La ricaneuse.

 

1961. (45 tours RCA Victor 57-5495)

Matilda - Ferme tes jolis yeux.

 

1961. (45 tours RCA Victor 57-5496)

Le carnaval de Montréal - Rigolo.

 

1961. (45 tours RCA Victor 57-5509)

Méo Penché - N’as-tu jamais ?.

 

1962. Les Jérolas au Théâtre National (33 tours RCA Victor LCPS-1040 ou RCA Victor Gala CGP-238)
Ouverture - Ça y est, c'est parti - La bouteille - Rumba cha cha-Charleston - Une jolie fleur - Moments to remember - Lazy river - Quand les hommes vivront d'amour - Salade-de-fruits - Musique en rêve - El Rico Merengue - Matilda - L'heure est venue.

 

1962. Toujours plus vite (33 tours RCA Victor Gala CGP-116)
L'amour et moi - Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras - Méo penché - Y'a pas que - Les trois cloches - La légende du pays aux oiseaux - Toujours plus vite - Jones s'est montré pis après - Ferme tes jolis yeux - N'as-tu jamais ?.

 

1962. (45 tours RCA Victor 57-5522)

Tout l’monde twist - Écoute bien.

 

1962. (45 tours RCA Victor 57-5536)

Cola café - Une fille de Montréal.

 

1962. (45 tours RCA Victor 57-5549)

Maria Christina - Jack Monoloy.

 

1963. (45 tours RCA Victor 57-5560)

Je t’aime - Au pays des Incas.

 

1963. (45 tours RCA Victor 57-5571)

Ce soir tu reviens - Grand-père.

 

1963. (45 tours RCA Victor 57-5579)

Carnaval d’hiver international - International Winter Carnaval.

 

1964. (45 tours RCA Victor 57-5609)

Ne dors pas - Un peu de sucre.

 

1964. (45 tours RCA Victor 57-5626)

J’prends plus un coup - Pour faire un duo.

 

1964. Les Jérolas à la Porte Saint-Jean (33 tours RCA Victor LCP-1073 ou RCA Victor Gala CGPS-267)
Pour faire un duo - Signe ton chèque - Toi, mon bonheur - Au Canada - Mon char - Olle torero - Aye! mourir pour toi - Jack Monnoloy - Le voleur de pervenches - The world is waiting for the sunrise - Basin Street blues - Méo Penché.

 

1965. (45 tours RCA Victor 57-5641)

Yaya je n’suis pas tout à moi - Conchelita.

 

1966. (45 tours RCA Victor 57-5697)

Les mouches au plafond - Sylvie, oh Sylvie.

 

1966. (45 tours RCA Victor 57-5713)

Montréal - Trouvez-moi quelque chose de plus joli que ça.

 

1966. Les Jérolas à la Comédie-Canadienne (33 tours RCA Victor PC-1033 ou PCS-1033)
J'ai changé - La femme et l'auto - Scandale dans la famille - Séraphin-Alexis - L'histoire du Canada - Yakety yak - Cola café - Charlie Brown - Signe ton chèque - Matilda - Hello Dolly - Méo penché - Au pays des Incas - Ya ya je n'suis pas tout à moi - La politique - Le testament.

 

1966. Les Jérolas à l'Olympia (33 tours RCA Victor PC-1126 ou PCS-1126)
Mario Verdon présente les Jérolas - Es-tu content ? - Les journalistes - Je te rechaufferai - Danse à St-Dilon - Pom pom pom - Visa pour l'amour - Si tu vas à Rio - Olle torero - Little darlin' - Hello, dolly - Je m'fous d'la vie - Toi, mon bonheur - Conchelita - Trouvez-moi quelque chose de plus joli que ça - Montréal.

 

1967 ?. (45 tours RCA Victor 47-8385)

Hello, Dolly ! - Toi, mon bonheur.

 

1967. (45 tours RCA Victor 57-5761)

Le malchanceux - Popeye.

 

1967. (45 tours RCA Victor 57-5777)

Alors messieurs - Le mouton noir.

 

1967. (45 tours MG-4643)

Bombardier Ski-Doo.

 

1967. (45 tours RCA Victor 75-5024)

Non mais c’est pas beau ça - Les éléphants.

 

1967. Es-tu content ? (33 tours RCA Victor PC-1165 ou PCS-1165)
Es-tu content ? - L'enterrement - Le mouton noir - Alléluia (Moi je crois) - Mon père - Le sport - Alors messieurs - Surprise - Les Américains - La corde au cou.

 

1968. Le tribunal des vedettes (33 tours RCA Victor PCS-1201)
Monologues humoristiques et chansons.

 

1969. Succès souvenirs (33 tours RCA Gala CGPS-340)
Toi, mon bonheur - Conchelita - Un peu de sucre - Grand-père - J'prends plus un coup - Hello, Dolly - Pour faire un duo - Ne dors pas - Je m'fous d'la vie - Je t'aime.

 

1970. (45 tours RCA Victor 75-5036)

Chérie, chérie, chérie - C’que ça m’énerve.

 

1971. (45 tours Élan SL. 1251)

Viens voir le baseball - Rusty.

 

1971. (45 tours Élan SJ. 1252)

Beautiful downtown Sorel - Borriquito.

 

1971. Quinze ans déjà (33 tours Élan SJL-12501)
Quinze ans déjà - Palmarès politique - Mon pays, mon ami - Le chef d'orchestre allemand - L'imitateur: Macias, Brassens, Ferland, Leclerc, Vigneault, Bourvil, Tom Jones, Elvis Presley.

 

1972. (45 tours Élan SJ.1253)

Lefty Ding-Ding Lapointe - Demain, mon fils.

 

1972. Les grands succès des Jérolas (33 tours RCA Gala CGPS-393)
Yakety yak (Rouspèt’ pas) - Charlie Brown - Es-tu content ? - Hello Dolly - Matilda - Méo Penché - Signe ton chèque - Jones s’est montré (Pis après) - La veillée chez l’père Jos - Le chemin du paradis.



1973. Ça va barber (33 tours Élan SJL-12502)
Ouverture - Faire un numéro c'est "toff" - Imitations: Claude Dubois - Charles Aznavour - Les Compagnons - Le peintre à bicyclette - Willie vs Leone - L'opéra au Parlement.

 

1973. (45 tours TC Extra EX 7720)

J’aime pas l’ail, j’aime pas l’eau, j’aime l’impôt - Reste avec moi.

 

1974. (45 tours Millionnaires MG-100146)

Méo Penché - Yakety yak.

 

1978. (2 x 33 tours Prom-Tel PTL-6506)
J’ai changé - Séraphin - Alexis - L’histoire du Canada - La politique - Le testament - Revue rétrospective : Yakety yak - Cola café - Charlie Brown - Signe ton chèque - Matilda - Hello Dolly - Méo Penché - Au pays des Incas - Ya ya je ne suis plus tout à moi - Le tribunal des vedettes (imitations) : La fête à Loulou (Yves Montand) - L’argent ne fait pas le bonheur (Séraphin Poudrier) - Tu te souviendras de moi (Marc Gélinas) - Mon pays (Gilles Vigneault) - Jos Monferrand (Gilles Vigneault) - Combien de nuits (Luis Mariano) - Je reviens Fanny (Charles Aznavour) - Tu t’laisses aller (Charles Aznavour) - Bozo (Félix Leclerc) - Le voleur de pervenches (Bourvil) - Un air de Paris (Michel Louvain) - Un voyage au Canada (Charles De Gaulle).

 

1994. Au revoir et merci (CD Disques BYC BYCD-204)
Moé pis toé toé - Charlie Brown - À Québec au clair de lune - J'aime pas l'ail - Totor - Yakety yak - Méo Penché - L'histoire du Canada.

 

2011. Rythme et fantaisie (CD XXI-21 Productions XXI-CD 2 1695)

Rythme et fantaisie - L’amour et moi - Le chemin du paradis - Toujours plus vite - Totor (T’as tort) - Chantons la bière et l’amour - Lisette - Légende du pays aux oiseaux - Adieu souvenirs - De toi je veux - Si t’as été à Tahiti - Yakety yak - Charlie Brown - Jones s’est montré - La veillée chez l’père Jos - Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras - Signe ton chèque - La chanson du hockey - Méo Penché - N’as-tu jamais?.

 

Jean Lapointe

1973. (45 tours Élan JL 73)

Je vis dans un pays - Instrumental.

 

1975. (45 tours Franco FD FR-4908)

Viens mon Françi, mon Franço, mon François – Instrumental.

 

1975. (45 tours London LF 1057)

C’est dans les chansons - Quand le camping pogne.

 

1976. Démaquillé (33 tours Kébec-Disc KD-907)
Me v'là tel que chu ben dans ma peau - Mon oncle Edmond – Cyrano - Le p'tit Général - C'est dans les chansons - La complainte à mon frère - I got it (avec
Jean-Pierre Ferland) - Les enfants, les amants - Scotty blues - Te souviens-tu ?.

 

1976. (45 tours Kébec Disc KD-9004)

Mon oncle Edmond - C’est dans les chansons.

 

1977. Lapointe… Face A face B (33 tours Kébec-Disc KD-930)
La chanson - En jouant aux dames – Prague - Wo! mon oncle Sam - Les clowns - J'm'en vas - La corneille - Demain mon fils - Le référendum - Le cocu.

 

1977. (45 tours Kébec Disc KD-9023)

Wo ! Mon oncle Sam - Le référendum.



1978. Chante-là ta chanson (33 tours Kébec-Disc KDL-958)
Chante-là ta chanson - La magie - Kick la kékanne - Rire aux larmes - Chanson brève - La scène, la vie, l'amour, la mort - Les comiques - Les cowboys de l'est - Les imbéciles du coin - Léo.

 

1978. (45 tours Kébec-Disc KD-9045)

Kik la kékane - Rire aux larmes.

 

1979. (45 tours Kébec-Disc KDM 9051)
Chante-là ta chanson - Léo.



1980. Jongleur (33 tours Kébec-Disc KD-501)
Tu jongles avec ma vie - Macramé power - 44 ans - Bo-tit-bébé - Les fleurs malades - Comme c'est une chanson d'amour - Valium- mium-mium - Le comédien - Pour le fun - Je voudrais retomber en amour.

 

1981. Profil (33 tours Kébec-Disc KD-530)
Chante-là ta chanson - Rire aux larmes - Tu jongles avec ma vie - Les enfants les amants - La scène, la vie, l’amour, la mort - C’est dans les chansons - La magie - Les comiques – Cyrano - Comme c’est une chanson d’amour.

 

1981. (45 tours Kébec Disc KD-9091 DJ)

Comme c’est une chanson d’amour - Bo-ti-bébé.

 

1981. (45 tours Kébec Disc KD-9110 DJ)

Tu jongles avec ma vie - Les fleurs malades.

 

1982. Si on chantait ensemble (33 tours Disques Couleurs CO-101)
Si on chantait ensemble - Mon soleil, mon amour - 1910 remembered - Oh yeah ! - Au temps de la bonne chanson - La vie donne l'amour - Ta rivière - Un cha-cha-cha sur un terrain d'golf - Un peu d'amour - Gospel.

 

1982. (45 tours Disques Couleurs CO-2001 DJ)
Si on chantait ensemble - Au temps de la bonne chanson.

 

1983. (45 tours Disques Couleurs CO-2002 DJ)

La vie donne l’amour - Un cha cha cha sur un terrain de golf.

 

1984. Tu jongles avec ma vie (33 tours Disques Couleurs, 11001)
Tu jongles avec ma vie - Au temps de la bonne chanson – Cyrano - Mon oncle Edmond - Rire aux larmes - Chante-là ta chanson - La scène, la vie, l’amour, la mort - Mon soleil, mon amour - Ta rivière - Gospel.



1984. (45 tours Girafe GRF-4008-DJ)

Je suis monté (par Robert Charlebois) – Nature.

 

1984. C'est beau le monde (33 tours Disques Couleurs CO-102)
Tu peux pleurer Pierrot - La chanson country - Bien sûr - Tout le monde crie en même temps - C'est beau le monde - Y'a toujours une porte - J'veux pas aller tout seul en haut - Monsieur Gazou - L'enfant qui vient - Les danses sociales - Je danserai.

 

1984. (45 tours Triangle TR-45111)

Un coeur (par Ginette Reno) - C’est beau le monde (avec Ginette Reno).

 

1984. (45 tours Disques Couleurs CO-2003 DJ)

Monsieur Gazou - Tu peux pleurer Pierrot.

 

1984. (45 tours Disques Couleurs 11501)

Tu jongles avec ma vie - ???

 

1984. (45 tours Disques Couleurs 11503)

Monsieur Gazou - C’est beau le monde.

 

1985. Jean Lapointe showman à l'Olympia (33 tours Disques Couleurs CO-103 ou Disques Couleurs 11007)
La scène - Kik la kékanne - Little darling - Sh-boom, sh-boom - Wiseman say - Blue suede shoes - Les chanteurs de charme (Isabelle - Les feuilles mortes - Begin, the begin) - Le mexicain - Blackie white (Gospel - That lucky ol’son - Swanny) - L'accordeur aveugle - Avez-vous vu Devos ? (Tu jongles avec ma vie - Chanson brève) - Le triptyque - Si on chantait ensemble.

 

1986. Comme en amour (33 tours Disques Couleurs CO-105)
Les beaux bas - Comme en amour – Willie - La balançoire - Faut laisser voler l'oiseau - Le fil bleu - Ce matin-là - Les filles les moins jolies - L'hiver, l'été - Évangéline Deusse.

 

1986. (45 tours Disques Couleurs CO-2104)

L'hiver, l'été - Les filles les moins jolies.

 

1986. (45 tours Disques Couleurs CO-2106)

Comme en amour - Les beaux bas.



1987. Les grands succès de Jean Lapointe (CD Couleurs CO-107)
Chante-la ta chanson - Tu jongles avec ma vie - Mon oncle Edmond - Si on chantait ensemble - Comme c'est une chanson d'amour – Gospel - Le chanteur de charme - Rire aux larmes - Au temps de la bonne chanson - Comme en amour - C'est dans les chansons - Mémé.

 

1988. (45 tours Disques Couleurs CO-2107 DJ)

Le chanteur de charme – Même.

 

1989. Nature (33 tours Disques Couleurs CO-108 ou CD Disques Couleurs COCD-108)
Avec son Macintosh - La dernière fleur - Monsieur Louie - Le fleuve - Toi c'est pas pareil - Dos à dos - Modern Hotel (avec
Jean-Pierre Ferland) - On est comme on naît - Flique-été-flaque - Ta rivière.

 

1989. (45 tours Disques Couleurs CO-2108)

Toi c'est pas pareil – Instrumental.

 

1989. (45 tours Disques Couleurs CO-2011)

On est comme on naît -

 

1991. 15 ans d'émotion en 21 chansons (2 x CD Disques Couleurs COCD-109/110)
Disque 1 :

Mon oncle Edmond – Cyrano - C'est dans les chansons - Te souviens-tu ? - En jouant aux dames - Rire aux larmes - Wo! mon oncle Sam - Le référendum - Chante-la ta chanson - Tu jongles avec ma vie - Les comiques - Les fleurs malades.
Disque 2 :

Si on chantait ensemble – Gospel - Au temps de la bonne chanson - 44 ans - Modern Hotel - Comme en amour - Mon soleil, mon amour - Bien sûr - J'veux pas aller tout seul en haut.



1992. Ces gens que j'aime (CD Couleurs COCD 113)
Aimer - Ma petite soeur des pauvres – Fanal - Downtown Sorel - Le petit ange - En brayon voyons - Les amoureux d'Irlande - Les vieux - Le chanteur de country - S'tic qu'l'hiver est long.

 

1992.(CD single Couleurs COCD 1045-01)

Les vieux.



1995. J'ai entendu ça quelque part (CD BYC BYCD-114)
Pleurire - Notre sentier - Après l'orage - Devos... le plus beau fou du monde - La berceuse aux étoiles - J'ai entendu ça... quelque part - Les sans bon sang - Le balayeur heureux - De l'autre bord.

 

1995. (CD single BYC BYCD-4514)

Pleurire.

 

1995. (CD single BYC BYCD-4515)

J’ai entendu ça quelque part.

 

1999. Une voix, une histoire (CD BYC BYCD-116)
Si on chantait ensemble – Pleurire - Mon oncle Edmond – Aimer - Rire aux larmes - Tu jongles avec ma vie - Chante-la ta chanson - Le chanteur de charme - Tu peux pleurer Pierrot - Comme c'est une chanson d'amour - Après l'orage - Comme en amour - Mon soleil, mon amour - C'est dans les chansons - Au temps de la bonne chanson - Les fleurs malades - J'veux pas aller tout seul en haut - Ma petite soeur des pauvres - J'ai entendu ça quelque part - La scène, la vie, l'amour, la mort.

 

2001. Derrière deux yeux... y'a une histoire ! (CD BYC, BYCD-119)
Si tu aimes... - Le joueur - Chanter pour aimer - Blueberry Hilles - Derrière deux yeux... y'a une histoire ! - J'aimerais mieux mourir avant (Les vieux) - Mon anémone - La petite feuille d'érable - Chain shaw - Le clown - Le roi des têteux... - Au temps qui n'revient plus.

 

2001. (CD single BYC BYCD-119-1)

Derrière deux yeux, y’a une histoire !

 

2001. (CD single BYC BYCD-119-2)

Si tu aimes



2001. Du fond du coeur (4 x CD Reader's Digest 036-8758-00)
Disque 1 :

Mon oncle Edmond – Cyrano - C'est dans les chansons - Si on chantait ensemble - Tu jongles avec ma vie - Chante-la ta chanson - Le chanteur de charme - Tu peux pleurer Pierrot - Chanson brève - Comme c'est une chanson d'amour - Les fleurs malades - Comme en amour - En jouant aux dames - Au temps de la bonne chanson - Wo ! Mon oncle Sam - Le référendum - J'ai entendu ça... quelque part.
Disque 2 :

Mon soleil, mon amour - Les enfants, les amants - La magie - 1910 remembered - Un peu d'amour - Les amoureux d'Irlande - Après l'orage – Léo - Devos... le plus beau - 44 ans - Complainte à mon frère - Les imbéciles du coin - Le fleuve - Le chanteur de country - Le petit ange.
Disque 3 :

Rire aux larmes - La corneille - Kick la kékanne - Les cowboys de l'est - Macramé power - Bo ti-bébé - Valium-mium-mium - Un cha-cha-cha sur un terrain de golf - La chanson country - Monsieur Gazou - Les beaux bas - L'hiver, l'été - Flique-été-flaque - Downtown Sorel - En brayon voyons - Le comédien - I got it - Les comiques - L'enfant qui vient - Le balayeur heureux.
Disque 4 :

Pleurire - Ma petite soeur des pauvres - Me v'là tel que chu ben dans ma peau - La chanson - Demain mon fils - La scène, la vie, l'amour, la mort - Je voudrais retomber en amour - Ta rivière - J'm'en vas - Bien sûr - De l'autre bord - Te souviens-tu – Prague - Le cocu - Je veux pas aller tout seul en haut.



2005. Lapointe avec un S (2 x CD Musicor MQMCD2339)

Disque 1 : Remixes (par Jean-Marie Lapointe)
J'm'en vas - Me v'là tel que chu ben dans ma peau – Cyrano - Les enfants, les amants - Chante-là ta chanson - Le fleuve - Tu jongles avec ma vie - Chanson brève - C'est dans les chansons - Mon oncle Edmond - La complainte à mon frère - Après l'orage - Demain mon fils.

Disque 2 : Versions originales

J'm'en vas - Me v'là tel que chu ben dans ma peau – Cyrano - Les enfants, les amants - Chante-là ta chanson - Le fleuve - Tu jongles avec ma vie - Chanson brève - C'est dans les chansons - Mon oncle Edmond - La complainte à mon frère - Après l'orage - Demain mon fils.

 

2005. (CD single Musicor MQMCD-2339-1DJ)

Tu jongles avec ma vie (remix version radio) - Tu jongles avec ma vie (remix avec intro version radio) - Tu jongles avec ma vie (remix version intégrale).



2009. L'eau (CD Musicor MUPSCD6367)
Comme un porte-bonheur - L'émeraude - L'eau (avec
Céline Dion) - 70 ans - Les deux pianos - La chasse aux phoques – Marjolaine – Willie - Toujours en ta... - Lettre à Jean-Pierre (avec Jean-Pierre Ferland) - Merci.

 

Jérôme Lemay

1975. Jérôme Lemay volume 1 (33 tours Sélect, 398-230)
Pour faire un show - Dans la peau des autres - Le bingo - Un canadien anglais - Ah, le mari - Hello l'amour - L'Abitibi - Le démon du midi - Reviens-moi soleil - Pendant que je t'aime.

 

1975. (45 tours Sélect S-7184)

Mon histoire d'amour - Pour faire un show.

 

1976. (45 tours Marche LDM-3140)

Si j'étais ton phoque - La réveillée québécoise.

 

1978. (45 tours SM 1 SM1-005)

Géralda - Géraldine.

 

1978. La deuxième partie de mon show (33 tours Capitol ST 70.060)
Le rideau s'ouvre - Plus qu'hier, moins que demain - Les gens heureux - Marie - Minuit moins quart - Facile à dire - Les locataires - Abitibi - Ris-en donc, rigodon - Ça m'tente pas pentout !.

 

1978. (45 tours Capitol 85 153)

Le rideau s'ouvre - Les gens heureux.

 

1978. (45 tours Focus BB-660)

Et nous deux - Instrumental.

 

1982. (45 tours MP MP-4502)

Mexico - Abitibi.

 

1983. (45 tours Saisons SNS-6523)

Donne, donne, donne - Instrumental.

 

1983. (45 tours Saisons SNS-6535)

Chante avec moi (avec Jérôme Lemay Jr.) - Instrumental.

 

1984. (45 tours Création DC-603)

Garde-moi ton amour (avec Claude Valade - Instrumental.

 

1984. (45 tours Saisons SNS-6544)

Tomber en amour (avec Jérôme Lemay Jr.) - Instrumental.

 

1985. (45 tours Saisons SNS-6571)

Cesser de t'aimer - Instrumental.

 

1987. (45 tours Centsons 1204)

La vie, l'amour.

 

1987. Sans arrêt (33 tours Disques Mérite ME-9013)
Et nous deux - Je t'aime toujours - Libération conditionnelle - Colours in the wind - Il est encore loin le jour où les hommes vivront d'amour - Fou foulia - Les chevreuils, les loups, les Robidoux - Méo Penché - Show-biz - La vie l'amour.

 

1988. (45 tours Disques Mérite 8801)
Et nous deux - Y'a du bonheur (par Pierre Létourneau).

 

2001. Lemay d'amour, Lemay d'humour (CD J.Lemay CGROM-2233)
Nostradamus (Je t'aimerai toujours) - S'il reste un peu d'amour - L'enfer ou le ciel - Méo penché - Un canadien anglais - Les Robidoux (chasseurs) rap - Là la vie, là l'amour - Le pilote de brousse - Donne donne donne - Facile à dire - Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras - Les gens heureux.

 

2004. LEMAYeur de Jérôme (CD Éditions Jérôme, FUIM 70)
Good bye my love good bye - Et nous deux - Donne donne donne - Je tombe en amour - Maria - À ma femme - If my love could tell your heart - Méo Penché, the big bad man - Ma guitare Ed Sullivan - The claw (Le griffe).

 

2006. Millionnaire (CD Les Éditions Jérome Enr.)
Millionnaire - Des fois j't'aime bien - Ma guitare Ed Sullivan - Un canadien anglais - Le pilote de brousse - Méo Penché - Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras - Donne donne donne - Les gens heureux - S'il reste un peu d'amour - You are my best - The big bad man (Méo Penché) - If my love could tell - Tournesol - Colours in the wind.

 

2006. (CD single Les Éditions Jérôme)

Méo Penché the big bad man - Méo Penché.



2010. De Yakety Yak à Caruso (CD Méopenché.com)
Medley Jérolas - Des fois j't'ayis - Le Noranda lineman - Tu me grandis - Con te partiro - Caruso - Le ciel est toujours là - Rigodons - Traversant Matane ou Baie Comeau - L'amour me reviendra.