Producteur, compositeur et interprète, François Bernheim a donné naissance à des carrières aussi prestigieuses que celle des Poppys ou de Patricia Kaas. Parmi ses interprètes, figurent Brigitte Bardot, Gérard Lenorman et Serge Reggiani.

 

Les Roche-Martin

François Bernheim voit le jour à Chatou, en 1947. Ses parents sont tout deux chanteurs d’opéra. Cependant, sa mère prend la décision d’élever sa famille plutôt que d’entrer à l’Opéra-Comique. Le jeune garçon reçoit sa première guitare à l’âge de 14 ans, mais son père souhaite que son fils poursuivre des études de droits.

 

Lors d’un voyage en Espagne, François rencontre deux jeunes soeurs qui deviennent aussitôt de bonnes amies. Il s’agit de Violaine et Véronique Sanson. Les trois comparses forment alors le groupe les Roche-Martin et enregistre deux 45 tours, sur lesquels figurent Déchéance et C‘est toi qui as gâché notre vie, en 1967. Si cette aventure ne dure pas longtemps, elle débouche pour Véronique Sanson sur une collaboration avec Michel Berger et une longue carrière devant elle et pour François à un poste de directeur artistique chez Barclay.

 

L’aventure des Poppys

Son nouveau poste chez Barclay emmène François Bernheim à travailler avec Brigitte Bardot. Pour elle, il compose John et Michaël (1970), C’est une bossa-nova (1970), Quand mon amour danse et Soyons deux, faisant de l’artiste sa première interprète. Cependant, c’est grâce à une chorale d’enfants, baptisé les Poppys, que le compositeur frappera un grand coup.

 

En effet, cette chorale fondée en 1946, connaît le succès au début des années 70, lorsque François Bernheim et Jacqueline Néro prennent leur destinée en main et leur concoctent des chansons telles que Noël 70, Des chansons pop (1971), Non non rien n’a changé (1971) et Isabelle, je t’aime (1971), pour n’en nommer que quelques unes.

 

Suite au succès phénoménal des Poppys, François collabore au premier album de Renaud, en 1975. Il compose Écoutez-moi les gavroches avec ce dernier. Parmi les interprètes de l’époque, il faut également citer Gérard Lenorman (Vénus ou bien Venise, 1975, Couleur, 1977), Marie Laforêt (Demain se dessine si bien, 1977), Noëlle Cordier (Mon coeur pour te garder, 1977) et Éva (On est seul, 1979).

 

La gloire du métier

À la fin des années 80, le compositeur atteint de nouveaux sommets grâce à nouvelle interprète du nom de Patricia Kaas. Cette dernière faisant franchir les frontières de l’hexagone à la chanson et devenant une ambassadrice de la chanson française à l’étranger. Parmi les succès que lui a composé François Bernheim, figurent D’Allemagne, Mon mec à moi (1988), Quand Jimmy dit (1988) Kennedy Rose (1990) et Les hommes qui passent (1990). À la même époque, la québécoise Ginette Reno interprète Chanson pour Léolo (chanson thème du film Léolo) et Jeff Bodart Du vélo sans les mains (1993). En 1995, Nicoletta reprend en français Mon seul refuge, un titre que Richard Cocciante avait enregistré en italien quelque années plus tôt sous le titre Il mio refugio .

 

Tout au long de sa carrière, le compositeur collabore avec des interprètes tels que Serge Reggiani (Le temps perdu, 1992, Jeune, La gare de Bayonne, Le monde est femme, 1999), Jean-François Michaël (Je ne sais pas si tu m’aimes, Si je me marie, Miami beach), Demis Rousos (Un coeur qui bat pour toi), Linda de Suza, Gérard Depardieu, Dick Rivers ou encore Michèle Torr. Tout en poursuivant sa carrière de compositeur et de directeur artistique, François Bernheim a également enregistré plusieurs disques. Avec près de 40 ans de carrière à son actif, ce compositeur-interprète mérite de sortir de l’ombre de ses interprètes et de connaître le succès avec ses propres disques.

 

Roche-Martin :
1967. (45 tours EP Odéon MEO 137)
C’est toi qui as gâché notre vie - Nathalie’s blues - Les mains dans les poches (texte) - Déchéance.



1967. (45 tours EP Odéon MEO 153)
Il est temps de penser à la neige - Maria de Tusha - Pour ma symphonie - Tu as peur du bruit.



François Berhneim :
1969. (45 tours EP Barclay 71 325)
Tom - Qui est cette fille - Je suis né d’une histoire - Il n’est plus question.



1970. (45 tours EP Barclay 71410)
Miami-Beach - Oh Lalie (instrumental) - Oh Lalie - Miami Beach (instrumental).



1974. La maison de l’ours (33 tours 30 cm Elektra / WEA 52 010)
La fontaine - J’ai de bonnes raisons - Je ne peux pas dormir - La journée qui commence bien - Pauv’ Maggie Mae - Chontoh-gnah-kah - Pas assez sentimentale - L’histoire de Jacques et de Jean - Tous ensemble - La maison de l’ours.



1976. (45 tours SP Pathé C010-97910)
Faut pas prendre les paysans pour des... - Pays de France.



1976. L’aéroplane (33 tours 30 cm AZ STEC 214)
L’aéroplane - Le refuge - Il s’en est fallu de peu - Un jour à Mexico - Où t’en vas-tu - Toujours dans le ciel (Le pilote) - Hôtel des cygnes - Écoute le guitar man - Dans les yeux tu ne vois rien - Histoire d’une chanson - Le soleil avant la fièvre.



1977. (45 tours SP Philips 6172 016)
Des mots - Le bar de San-Cristobal.



1978. (45 tours SP Philips 6 172 097)
Qu’est-ce que c’est bien la nuit - Lella.



1978. Back to Paris (33 tours 30 cm Philips 9101 204)
Back to Paris - François (Je voudrais bien qu’tu m’voies) - On rigole, on rigole - Paris blues - L’élément incontrôlé - Souviens-toi, Line - Le coeur aéroport - Bien dans sa tête, bien dans son lit.



1978?. (45 tours SP Philips 9 198 072)
Back to Paris -



1978?. (45 tours Philips 6 172 166)
Le coeur aéroport -



197?. (45 tours SP Philips 6 172 251)
Chercher la femme -



1980. (45 tours SP Philips 6 010 237)
Salut sale ville - Je gerbe.



1981. Je m’sens mieux (33 tours Polydor 2393 298)
Bernadette - La fille de Liverpool - La moto - Tu m’en demandes un peu trop - Qu’est-ce qui s’est passé dans mon passé - Un moment d’elle - Petite chieuse - Malaise - Très peu d’âge mental - Carremanbo - Tu peux me piéger - Toi, qui r’viendras pas.



1981?. (45 tours Polydor 2 056 884)
Très peu d'age mental -



1981?. (45 tours Polydor 2 056 945)                          
Un moment d’elle -



1983. Prenons l’air (33 tours 30 cm Polydor 811 867-1)
Limoges - La bête à deux dos - Place du marché - Rattrape-moi ou j’tombe - Elle va y aller, je le sens - J’suis tout seul - Script girl - Goûter pain-beurre - On n’est jamais plus heureux que quand on est deux - J’aurais pas dû tuer les p’tits chats - Prenons l’air.



1984. (45 tours Polydor 817 330-7)
J'suis tout seul - Prenons l'air.



1985. Tropicana Motel (33 tours 30 cm Polygram 826 441 1)
Tropicana motel - Quelle heure est-elle ? - African bar - Destroy - Hollywood boulevard - Elle a seize ans - Away Mimi - Le tempo fou - Je m’exile - La vendeuse du supermarché - C’est un rêve.



1989. (45 tours Carrère 14 756)
Ils ont changé le code - Charleville, St-Nazaire, Angoulême.



1992. XXL (CD Maxi EMI 173 768 2)
Ballade pour une p’tite conne - Le spécimen de l’espèce humaine.



1994. (CD single Pomme 995 301)
La Baule les Pins - Instrumental.



1995. Merde je l'aime (Cd Polygram / Une musique 191 498-2)
Les hommes les femmes - Ma musique de chambre - Heureux qui communique - Un homme d'aujourd'hui - On passe à côté - Les épaules - Jeune - Merde je l'aime - Les débarcadères - L'image - Pleine lune sur la lune bleue - C'est du vent - La maman éléphant - Rêver sans s'endormir - Quand la cloche sonne - Suzy.