Artiste majeur de la chanson française, Jean Ferrat débute sa carrière au milieu des années cinquante. Après une longue absence médiatique, la compilation de ses meilleures chansons sur trois disques compacts connaît un énorme succès en 2009. L’auteur-compositeur-interprète nous quitte l’année suivante, le 13 mars 2010.

 

La jeunesse

 

Jean Tenenbaum, connu sous le nom de Jean Ferrat, voit le jour le 26 décembre 1930 à Vaucresson dans les Hauts-de-Seine. Il est le quatrième et dernier enfant d’un père immigrant russe, artisan-joaillier de son métier, et d’une mère parisienne travaillant dans une usine de fleurs artificielles. En 1935, la famille s’installe à Versailles.

 

Les parents du petit Jean lui inculquent très tôt le goût de la musique. Cependant, suite aux événements reliés à la guerre, le jeune garçon perd bientôt son père. En effet, ce dernier étant juif, il est arrêté et interné plusieurs mois dans les camps de concentration, puis assassiné à Auschwitz.

 

Ces tristes événements obligent le jeune garçon à abandonner le collège Jules-Ferry de Versailles, où il étudie tout de même jusqu’en classe de seconde. Il doit en effet travailler pour aider à subvenir aux besoins de sa famille. En 1946, il décroche un emploi d’apprenti dans un laboratoire de chimie du bâtiment. Parallèlement, il fréquente le Conservatoire National des Arts et Métiers avec l’ambition de devenir ingénieur chimiste.

 

Les débuts

 

À cette époque, Jean fréquente le Hot Club de France et intègre un petit orchestre de jazz au sein duquel il apprend la guitare. Le théâtre l’intéresse également et au début des années cinquante, il fait partie d’une troupe amateur. L’artiste se tourne cependant rapidement vers la chanson.

 

Vers 1952-1953, l’artiste compose ses premières chansons et auditionne dans les cabarets de la rive gauche, notamment à La Rose Rouge et au Riverside. Sous le nom de Jean Laroche, il donne quelques galas dans les cinémas de quartier. Pour des raisons administratives de la SACEM, la société des auteurs et compositeurs, il doit cependant se trouver un nouveau pseudonyme. Il déniche ce dernier sur une carte géographique. C’est ainsi que Saint-Jean-Cap-Ferrat lui inspire son nom définitif : Jean Ferrat.

 

L’auteur-compositeur-interprète se produit régulièrement à l’Échelle de Jacob. En 1954, il est invité à chanter trois mois à Anvers en Belgique. Pour honorer cet avantageux contrat, il quitte son emploi qu’il avait jusqu’alors conservé. En 1956, il met en musique le poème de Louis Aragon intitulé Les yeux d’Elsa. Son éditeur confie la chanson à André Claveau qui l’enregistre. En 1960, l’interprète enregistre également Laura, Laura.

 

Des rencontres déterminantes

 

Toujours en 1956, Jean Ferrat fait la connaissance de Christine Sèvres, alors comédienne. Celle-ci deviendra sa femme en 1960. Elle se lance également dans une carrière de chanteuse. Plusieurs chansons de son répertoire portent la signature de Jean Ferrat : La marche prénuptiale, Les nomades (1962), La fête aux copains (1962), Quatre cents enfants noirs (1963), Salut Che, Robert le diable (1968), Tu es venu (1968), Cuba si (1968), La délaissée (ne t’en vas pas)(1970), pour n’en nommer que quelques unes. En 1969, le couple enregistre leur seul duo : La matinée.

 

En 1959, Christine présente Gérard Meys, alors employé aux éditions Tutti, filiale de Philips, à Jean. Philips refuse cependant de signer un contrat avec le chanteur. Gérard Meys décide alors de quitter son emploi pour devenir l’agent et le directeur artistique de l’artiste. Les deux hommes resteront complices pendant toute la carrière de Ferrat.

 

Après s’être produit en première partie de Guy Béart à La Colombe, en 1957, le chanteur enregistre son premier disque chez Vogue, en 1958. Ce disque comprend, entre autre L’homme sandwich et Frédo la nature, mais ne rencontre pas le succès escompté. Par ailleurs, Georgie Viennet enregistre la même année, Betty de Manchester. Philippe Clay enregistre également Regarde-toi, Paname, en 1959.

 

Directeur chez Decca, Daniel Filipacchi remarque alors le chanteur et lui fait signer un contrat. Pierre Frachet écrit le texte de Ma môme (il l’enregistre également sur disque) qui connaît un bon succès radiophonique, malgré des ventes de disques confidentielles. C’est également à cette époque que débute une longue et fructueuse collaboration avec l’arrangeur Alain Goraguer. Ce dernier sera en effet présent tout au long de la carrière de l’auteur-compositeur-interprète.

 

Premiers interprètes et premiers disques

 

Au début des années soixante, plusieurs interprètes ajoutent des chansons de Jean Ferrat à leur répertoire. Robert Ripa enregistre Napoléon IV, tandis que Danielle Rey interprète Laura, Laura, en 1960. La chanteuse reprend également, la même année, Federico Garcia Lorca et en 1961, Paris Gavroche. C’est également en 1961, que Renée Lebas interprète Près de la rivière enchantée. Par ailleurs, Jean-Claude Pascal endisque Frédo la nature, en 1959. En 1961, l’interprète reprend Ma môme et L’éloge du célibat. Ce dernier endisque également Ton bonhomme, en 1981.

 

Le premier 25 cm de Jean Ferrat, comprenant Ma môme, Regarde-toi, Paname, J’entends, j’entends, Federico Garcia Lorca et surtout Deux enfants au soleil, paraît en 1961. Grâce à Bernard Dimey, qu’il a connu à la fin des années cinquante, l’auteur-compositeur rencontre Zizi Jeanmaire qui lui propose de passer en vedette américaine de son spectacle. Ferrat lui écrit Eh! L’amour qu’elle enregistre, en 1961. La chanteuse interprète également, au cours de sa carrière, La cervelle (1961), Il nous faut des chansons (1961), Mon bonhomme (1961), À nous deux, mon ange (1962) et Nous dormirons ensemble (1968).

 

Les interprètes fétiches

 

Francesca Solleville, rencontré également au début des années soixante, sera également une interprète fidèle du chanteur. Leur collaboration débute en 1962, alors que la chanteuse enregistre J’entends, j’entends. En 1964, la chanteuse reprend Nuit et brouillard et endisque Liberté.

 

Parmi les autres interprétations de Francesca, certaines chansons ayant été écrites spécialement pour elle, il faut citer également Que serais-je sans toi (1965), Pauvre Boris (1967), Un jour, un jour (1971), Un cheval fou dans un grand magasin (1975), Adultère (1975), Le plus beau de moi (1975), Les instants volés (1977), Un air de liberté (1977), Je ne suis qu’un cri (1983), Une écolière au tableau noir (1983) et Paris Chopin (2001).

 

En décembre 1962, Jean Ferrat participe à un musicorama à l’Olympia. Cette année-là, il obtient également le grand prix de l’académie Charles-Cros pour son premier 25 cm, ainsi que le prix Roger-Seiller décerné par la SACEM. Entre temps, le chanteur lance son deuxième disque 25 cm, qui contient La fête aux copains, Les noctambules et Les nomades.

 

Par ailleurs, Isabelle Aubret contribue également au succès de Deux enfants au soleil grâce à sa version enregistrée en 1962. Suite à son accident de voiture où elle est gravement blessée, Jean Ferrat lui écrit C’est beau la vie, en 1963. Les deux artistes seront également de très bons amis et la chanteuse enregistre tout au long de sa carrière des chansons portant la signature de Ferrat.

 

La même année que C’est beau la vie, l’interprète endisque, en effet, Nuit et brouillard, puis Derrière la rose noire. En 1964, la chanteuse reprend Nous dormirons ensemble. Parmi les autres chansons de Jean Ferrat au répertoire d’Isabelle Aubret, figurent également Les amants de novembre (1962), Les amants de Vérone (1965), La chanson des pipeaux (1965), On ne voit pas le temps passer (1965), C’est toujours la première fois (1966), Elle avait mon âge (1967), Aimer à perdre la raison (1971), La femme est l’avenir de l’homme (1976), Mes amours (1976), Que serais-je sans toi (1978), J’entends, j’entends (1978), Noces d’or (1981) et Tu es venu (1984). En 1993, la chanteuse consacre un album entier aux chansons du compositeur et ajoute, entres autre La montagne à son vaste répertoire.

 

En 1962, de nouveaux artistes s’ajoutent à leur tour à la liste des interprètes de Jean Ferrat. D’abord, Tahoma enregistre Paris Gavroche. Puis Pia Colombo reprend Les noctambules et Danielle Darrieux interprète La chanson d’amour. Michèle Arnaud nous offre également sa version de Deux enfants au soleil, ainsi que de Mes amours. Les Trois Ménestrels interprètent une magnifique version de Les nomades. Le trio enregistrera également, La chanson des pipeaux, en 1967.

 

Toujours en 1962, Jean-Louis Stain interprète Les petits bistrots, mais surtout Mon vieux. Cette dernière chanson, composée sur un texte de Michelle Senlis connaîtra le succès quelques années plus tard, dans une version remaniée par Daniel Guichard (1974). Cette dernière version est également à l’origine de la retraite de la parolière, celle-ci refusant depuis la mort de son père l’exploitation de cette chanson. En 1963, Jacques Boyer avait également enregistré la chanson, après avoir repris l’année précédente Deux enfants au soleil. Tant qu’à Daniel Guichard, il endisque une version de Ma môme, en 1976, puis reprend Nous dormirons ensemble en 1983.

 

Les années Barclay

 

Ferrat intègre le label Barclay, en 1963. En novembre, la compagnie lance un nouvel album 30 cm, qui obtient l’année suivante, le grand prix de l’Académie Charles-Cros. L’album contient Nous dormirons ensemble, C’est beau la vie, mais surtout Nuit et brouillard, qui devient le premier grand succès de l’artiste. Rosalie Dubois enregistre également Nuit et brouillard, qui évoque les victimes de la guerre. La chanteuse endisque aussi La chanson d’amour, en 1962.

 

Parallèlement, Juliette Gréco connaît le succès grâce à son interprétation de La fête aux copains. La muse de Saint-Germain-des-Prés interprète également Sur le verbe aimer et Les enfants terribles. Vingt ans plus tard, en 1983, la chanteuse endisque Maréchal et Le pull-over. Par ailleurs, pour Junia Montes, Jean signe Toi qui reviens de Vienne, enregistré en 1963.

 

Toujours en 1963, Pauline Julien, ainsi que Catherine Sauvage, enregistrent leurs versions de J’entends, j’entends. Marc Ogeret interprète également cette chanson. Ce dernier reprend, en 1966, Que serais-je sans toi et Nous dormirons ensemble. Le chanteur grave également Un jour, un jour (1973), Robert le diable (1990) et Nuit et brouillard (1990).

 

La montagne

 

Jean Ferrat quitte la ville pour s’installer en Ardèche, à Antraigues-sur-Volane, en 1964. La campagne lui inspire la chanson La montagne qui paraît sur son nouvel album. Ce disque comprend également Que serais-je sans toi, un poème d’Aragon magnifiquement remanié et mis en musique.

 

De nouveaux interprètes enregistrent les chansons écrites par l’artiste. Hélène Martin enregistre Paris par cœur, en 1963. Plus tard, en 1976, elle interprète Les poètes. Pour Jean-Claude Brialy, Ferrat signe Horizontalement (1964). Claude Vinci fait également partie de la liste des interprètes du chanteur. Ce dernier reprend Nuit et brouillard, en 1964, puis enregistre La crème au chocolat (1966) et Pour toujours (1969). Enfin, les Djinns lancent, en 1964, leurs versions de C’est beau la vie et de Les enfants terribles.

 

En 1965, le chanteur se produit en vedette à l’Alhambra. Il signe également la musique des films Le coup de grâce, de Jean Cayrol et Claude Durand, et La vieille dame indigne de René Allio. On ne voit pas le temps passer, extrait de la bande originale de ce dernier film devient un succès.

 

En novembre de la même année, il est invité à l’émission télévisée Têtes de bois d’Albert Raisner. Cependant, un conflit oppose le chanteur au directeur de la programmation qui refuse qu’il chante Potemkine. Malgré la censure médiatique, le succès du chanteur ne se dément pas et les interprètes continuent de se multiplier.

 

En effet, Jean-Claude Drouot reprend cette année-là Nuit et brouillard. Parmi les interprètes de 1965, il faut également citer Odile Ezdra (Les beaux jours, Les artistes), Henri Genès (La chanson des pipeaux), Marc et André (Deux enfants au soleil) et Chantal Simon (J’entends, j’entends). Suzanne Gabriello enregistre même une version parodique de La montagne, intitulée La campagne.

 

Le début de l’année 1966 est marqué par le passage en vedette du chanteur à Bobino. L’artiste part également en tournée avec Francesca Solleville, Dupont et Pondu, Yvan Labéjof, Jean-Paul Hubert et Jacques Boyer. Le compositeur met aussi en musique deux nouveaux poèmes de Louis Aragon : Heureux celui qui meurt d’aimer et Un jour, un jour.

 

Par ailleurs, une nouvelle reprise de Nuit et brouillard est lancée. Cette fois, il s’agit de la version de Christian Juin. Isabelle Aulnoy interprète Que serais-je sans toi et le groupe Les Gitans osent Potemkine. Jean-Paul Mauric interprète également une magnifique version de La montagne, en 1967. La même année, Simone Langlois reprend Que serais-je sans toi. La chanteuse interprétera plus tard La montagne (1978). Enfin, Georgette Plana interprète elle aussi Que serais-je sans toi, en 1968.

 

Cuba si

 

Suite à la parution de son nouvel album, en 1967, Jean Ferrat se produit de nouveau à Bobino. Cependant, l’année est surtout marquée par son voyage à Cuba. Le voyage se veut essentiellement touristique, mais on lui propose bientôt de se produire en spectacle. C’est ainsi qu’il donne un récital devant plus de 6000 cubains.

 

Les nouvelles chansons du chanteur seront marquées par la couleur cubaine. Sur un texte d’Henri Gougaud, il signe Cuba si. L’auteur-compositeur-interprète offre également à son public Mourir au soleil et À Santiago.

 

En 1968, pour l’album 10 grandes chansons de Jean Ferrat, le chanteur réenregistre 10 chansons de la période Decca. Puis, il part en tournée en Europe, en Afrique et en Amérique. Pour Jacqueline Dulac, il compose également Les chevaux.

 

L’année suivante, son nouvel album fait écho aux événements de mai 1968, notamment la chanson Au printemps, de quoi rêvais-tu ? L’album 1969 comprend également le seul duo réalisé avec Christine Sèvres, La matinée, ainsi que Ma France.

 

Suite à ses propos à l’émission télévisée L’invité du dimanche, Ferrat connaît de nouveau les foudres de la censure. Le directeur de la programmation annule tous les passages prévus et on ne verra plus l’artiste à la télévision pendant deux ans. Toujours en 1969, la chanteuse Cristina enregistre L’été sera beau.

 

Les derniers spectacles

 

Du 29 janvier au 8 février 1970, le chanteur se produit sur la scène du Palais des Sports. Il assure lui-même les frais de location de la salle avec son fidèle complice Gérard Meys. Sur un texte de Pierre Louki, il compose Y’aurait-il, qui figure sur son nouvel album. Cependant, la chanson marquante de ce disque demeure Camarade. Celle-ci, qui connaît un bon succès, évoque la présence des troupes du pacte de Varsovie à Prague.

 

La même année, Jean Ferrat signe Les lavandes pour Marcel Amont. Ce dernier reprendra, en 2003, La montagne. Tandis que Line et Willy enregistrent La jeunesse ne t’oublie pas et Les jardins italiens, Cora Vaucaire chante Tu es venu. Au cours de sa carrière, la grande dame de la chanson enregistre aussi J’entends, j’entends (1974) et Nous dormirons ensemble (1982).

 

En 1971, Georges Coulonges écrit La commune, qui paraît sur le nouvel album du chanteur. Cet album inclut également Je vous aime et Aimer à perdre la raison, une nouvelle mise en musique d’un texte d’Aragon. D’ailleurs, en novembre, Jean Ferrat lance un album entier consacré au poète. Il regroupe huit nouveaux enregistrements de chansons déjà créées au fil des années et deux nouveaux titres : Robert, le diable et Le malheur d’aimer. Plus de deux millions d’exemplaires de l’album sont écoulés.

 

En octobre 1972, le chanteur répète l’expérience du Palais des Sports. La première du spectacle est alors retransmise sur les ondes d’Europe 1. Il lance également son dernier album sur l’étiquette Barclay. En novembre, la firme phonographique fait paraître un coffret de 10 30 cm, constituant l’intégrale du catalogue Ferrat chez Barclay. Malgré le succès, le chanteur décide d’abandonner la scène, en 1973.

 

Les années Temey

 

Deux ans plus tard, en collaboration avec Gérard Meys, il fonde les disques Temey. La parution de La femme est l’avenir de l’homme, en 1975, marque le début de la nouvelle maison de disques. Toujours en 1975, Georges Guétary reprend Deux enfants au soleil.

 

En 1976, Jean Ferrat réenregistre dix chansons de ses débuts, dont Eh! L’amour, Regarde-toi Paname et L’éloge du célibat. À son tour, Jacqueline Boyer enregistre Deux enfants au soleil (1979).

 

En plus de faire paraître un nouvel album, en 1979, l’artiste entreprend le réenregistrement de tout son répertoire. Barclay venant d’être vendu à la multinationale Polygram, le chanteur s’assure ainsi le contrôle total de son répertoire.

 

L’ensemble paraît en 1980, dans une série de 12 disques. L’intégrale Ferrat propose alors 113 chansons. L’album Ferrat 80, le premier écrit entièrement paroles et musique par l’artiste, comprend, entre autres, Le bilan, Oural Ouralou, Tu verras, tu seras bien, Je vous aime et L’amour est cerise. En moins de six semaines, le disque est certifié Platine.

 

Les nouveaux albums

 

L’Académie Charles-Cros décerne, en 1981, le prix In honorem à Jean Ferrat pour l’ensemble de sa carrière. L’année est cependant assombrie par le décès de Christine Sèvres, le 1er novembre 1981. Côté interprètes, Évelyne Geller chante Les yeux fermés (1981) et Michel Valette J’aurais simplement voulu (1982).

 

Profitant de l’actualité internationale, le label Festival, qui a racheté Decca, fait paraître une compilation 30 cm intitulé Le polonais. Le chanteur et Gérard Meys interviennent et font retiré le disque du marché. Sous le titre Eh! L’amour, Festival ressort la compilation après avoir retiré les deux inédits, Les yeux d’Elsa et Notre concerto, que le chanteur ne souhaitait pas exploiter.

 

En 1985, une émission spéciale d’Antenne 2 souligne la sortie de l’album Je ne suis qu’un cri. Outre la chanson titre, signé Guy Thomas, on peut y entendre Les cerisiers et Le châtaignier. Par ailleurs, Linda de Suza interprète, en 1985, On n’était pas riche, chanson écrite en collaboration avec Allain Leprest. Ce dernier signe également J’ai peur avec Ferrat, chanson enregistrée par Karim Kacel en 1986. Les deux pièces issues de cette collaboration sont également enregistrées par Allain.

 

En 1990, Jean Ferrat reçoit la médaille d’or de la SACEM pour l’ensemble de son œuvre. Francis Lemarque reprend alors Ma môme et Mannick enregistre plusieurs chansons de l’artiste, dont Que serais-je sans toi, Nous dormirons ensemble, Aimer à perdre la raison et Comprendre.

 

L’année suivante, le chanteur lance l’album Dans la jungle ou dans le zoo. Catherine Ribeiro, tout comme Sacha Distel, reprend Aimer à perdre la raison (1992). La chanteuse interprète aussi, en 1995, Que serais-je sans toi. En 1993, Denis Alber enregistre Les artistes et Dominique Dimey Paris par cœur.

 

Le retour d’Aragon

 

À la fin de l’année suivante, en 1994, Jean Ferrat lance l’album Ferrat 95, 16 nouveaux poèmes d’Aragon. L’album connaît un énorme succès. En 1998, 700 choristes reprennent ses chansons lors du Festival d’Ales. Puis, en 2000, le Festival de Barjac lui rend un vibrant hommage.

 

Au cours des années 2000, de nombreux interprètes reprennent l’auteur-compositeur. Parmi ceux-ci, citons Enrico Macias (Nuit et brouillard, 2003), Mickey 3D (Je ne chante pas pour passer le temps, 2004), Alain Barrière (La montagne, 2007) et Jean Guidoni (J’ai peur, 2007). En 2002, paraît le seul album live du chanteur, enregistré pendant une émission télévisée de Michel Drucker, en 1991.

 

En 2009, en collaboration avec Sony, les disques Temey lance la compilation Best of 3 cd. Le coffret atteint rapidement les sommets des palmarès. Le 13 mars 2010, Jean Ferrat décède suite à un cancer. De nombreux hommages lui sont alors rendus à la radio, à la télévision et dans la presse. Plus de 5000 personnes assistent à ses obsèques.

 

 

 

~Jean Ferrat / Jean-Dominique Brière. – L’Archipel, 2003. – 276 p. – ISBN 2-84187-450-8.

Autre éditions : Le grand livre du mois, 2003. – 276 p. – ISBN 2-7028-8234-X.

 

~Jean Ferrat : de la fabrique aux cimes / Bruno Joubrel. – Presses Universitaires de Valenciennes, 2003. – 238 p. – ISBN 2-251-44241-3.

 

 

1958. (EP Vogue EPL 7490)

Les mercenaires – Ma vie mais qu’est-ce que c’est – Frédo, la nature – L’homme-sandwich.

 

1960. (EP RCA 76 438) Sous le nom de Noël Frank

C’était Noël – Notre concerto – Près de la rivière enchantée – Quand la valse est là.

 

1960. (45 tours RCA 45155) Sous le nom de Noël Frank

Près de la rivière enchantée – C’était Noël.

 

1960. (45 tours RCA 45156) Sous le nom de Noël Frank

Notre concerto – Quand la valse est là.

 

1960. (EP Decca 451 012)

Ma môme – Regarde-toi, Paname – Federico Garcia Lorca – L’éloge du célibat.

 

1960. (45 tours Decca 70 700)

Ma môme – Federico Garcia Lorca.

 

1960. (45 tours Decca 70 701)

Regarde-toi, Paname – L’éloge du célibat.

 

1961. (45 tours Decca 70 725)

Paris Gavroche – Ta chanson.

 

1961. (45 tours Decca 70 726)

Ma fille – J’entends, j’entends.

 

1961. (EP Decca 451 047)

Paris Gavroche – Ta chanson – Ma fille – J’entends, j’entends.

 

1961. (25 cm Decca 123 991)

Deux enfants au soleil – Ma môme – Regarde-toi, Paname – J’entends, j’entends – Ma fille – Paris Gavroche – Ta chanson – Napoléon IV – L’éloge du célibat – Federico Garcia Lorca.

 

1961. (45 tours Decca 70 764)

Deux enfants au soleil – Napoléon IV.

 

1961. (EP Decca 451 087)

Eh ! L’amour – La cervelle – Deux enfants au soleil – Napoléon IV.

 

1961. (45 tours Decca 70 771)

Eh! L’amour – La cervelle.

 

1962. (45 tours Decca 70 845)

Les noctambules – Le p’tit jardin.

 

1962. (45 tours Decca 70 851)

Les petits bistrots – Le Polonais.

 

1962. (EP Decca 451 159)

La fête aux copains – Le p’tit jardin – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée.

 

1962. (45 tours Decca 70 850)

L’homme à l’oreille coupée – Mes amours.

 

1962. (45 tours Decca 70 856)

Les nomades – La fête aux copains.

 

1962. (25 cm Decca 124 018)

La fête aux copains – Le p’tit jardin – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Mes amours – Les petits bistrots – Les nomades – Le Polonais.

 

1963. (EP Decca 451 160)

Mes amours – Les petits bistrots – Les nomades – Le Polonais.

 

1963. (EP Barclay 70 592)

Les enfants terribles – Horizontalement – Quatre cents enfants noirs – Sainte canaille.

 

1963. (25 cm Barclay 80 213)

Nuit et brouillard – À Brassens – Les enfants terribles – Toujours la même g… - C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – Nous dormirons ensemble – Horizontalement.

 

1964. (EP Barclay 70 613)

C’est beau la vie – À Brassens – Nuit et brouillard – Nous dormirons ensemble.

 

1964. Deux enfants au soleil (30 cm Decca 154 057)

Deux enfants au soleil – Eh! L’amour – Les petits bistrots – Les nomades – L’éloge du célibat – Federico Garcia Lorca – Paris Gavroche – Ma môme – La fête aux copains – Les noctambules – Regarde-toi, Paname – L’homme à l’oreille coupée.

 

1964. (EP Barclay 70 729)

La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Hourrah! – Que serais-je sans toi ?

 

1964. (25 cm Barclay 80 253)

Berceuse – Hourrah! – Que serais-je sans toi ? – Le jour où je deviendrai – La jeunesse – La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Au bout de mon âge.

 

1965. (EP Barclay 70 748)

La jeunesse – Au bout de mon âge – Berceuse – Le jour où je deviendrai.

 

1965. Le coup de grâce (BOF) (EP Barclay 70 763)

Les beaux jours – Thème de Miguel (instrumental) – Désaccord-danse (instrumental) – Les beaux jours (instrumental).

 

1965. La veille dame indigne (BOF) (EP Barclay 70 764)

On ne voit pas le temps passer – Loin – Tu m’as jamais quitté – On ne voit pas le temps passer (instrumental).

 

1965. Chante en multiphonie stéréo (30 cm Barclay BB100)

Nuit et brouillard – La jeunesse – Nous dormirons ensemble – Au bout de mon âge – Quatre cents enfants noirs – C’est beau la vie – La montagne – À Brassens – Hourrah – Horizontalement – On ne voit pas le temps passer – Que serais-je sans toi ?

 

1965. (EP Barclay 70 904)

Potemkine – Le sabre et le goupillon – Je ne chante pas pour passer le temps – Les belles étrangères.

 

1965. (30 cm Barclay 80 291)

Potemkine – C’est si peu dire que je t’aime – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – La voix lactée – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – À l’été de la Saint-Martin – On ne voit pas le temps passer.

 

1966. (EP Barclay 70 909)

C’est toujours la première fois – La voix lactée – Raconte-moi la mer – À l’été de la Saint-Martin.

 

1966. (30 cm Barclay 80 320)

La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Tu ne m’as jamais quitté – Les beaux jours – Le jour où je deviendrai – Que serais-je sans toi ? – La jeunesse – Berceuse – Loin – Au bout de mon âge.

 

1966. (30 cm Barclay 80 337)

Nuit et brouillard – À Brassens – Les enfants terribles – Toujours la même g… - Sainte-Canaille – C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – De Nogent jusqu’à la mer – Horizontalement – Nous dormirons ensemble.

 

1967. (30 cm Barclay 80 338 et Barclay BB118)

Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Si je mourrais là-bas – La liberté est en voyage – Un enfant quitte Paris – Un jour, un jour – Alléluia – Chanson pour toi – Pauvre Boris.

 

1967. (EP Barclay 71 122)

Alléluia – Si je mourrais là-bas – Pauvre Boris – Un enfant quitte Paris.

 

1967. (EP Barclay 71 123)

Maria – La liberté est en voyage – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession.

 

1967. (30 cm Barclay 80 360)

Cuba si – Mourir au soleil – Excusez-moi – Prisunic – À Santiago – Ce qu’on est bien mon amour – Les guérilleros – Au point du jour – Pauvres petits c… - Indien.

 

1968. (EP Barclay 71 233)

Les guérilleros – Mourir au soleil – Au point du jour – Pauvres petits c…

 

1968. (EP Barclay 71 238)

À Santiago – Ce qu’on est bien mon amour – Cuba si – Indien.

 

1968. 10 grandes chansons de Jean Ferrat (30 cm Barclay 80 379)

Deux enfants au soleil – Ma môme – J’entends, j’entends – La fête aux copains – Federico Garcia Lorca – Les nomades – Napoléon IV – Mes amours – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée.

 

1969. (30 cm Barclay 80 384)

Au printemps de quoi rêvais-tu ? – La matinée (avec Christine Sèvres) – L’idole à papa – Les poètes – Ariane – La petite fleur qui tombe – Ma France – Rien à voir – Les filles longues – Hop-là ! Nous vivons – Le bureau – Un jour futur.

 

1969. (EP Barclay 71 345)

Ma France – Ariane – L’idole à papa – Un jour futur.

 

1969. (EP Barclay 71 346)

Au printemps de quoi rêvais-tu ? – La matinée (avec Christine Sèvres) – Hop-là! Nous vivons – Le bureau.

 

1969. (30 cm Barclay 80 413)

Camarade – Tout ce que j’aime – Les demoiselles de magasin – Mon bel amour – 17 ans – Sacré Félicien – La cavale – Y aurait-il… - Intox – Les lilas.

 

1970. (EP Barclay 71 406)

Camarade – Les lilas – Tout ce que j’aime – 17 ans.

 

1970. (EP Barclay 71 424)

Sacré Félicien – Intox – La cavale – Les demoiselles de magasin.

 

1971. (30 cm Barclay 80 427)

La commune – Les derniers tziganes – Je vous aime – Mis à part – Comprendre – Les touristes partis – État d’âme – J’imagine – L’adresse du bonheur – Aimer à perdre la raison – Et pour l’exemple.

 

1971. (EP Barclay 71 464)

La commune – État d’âme – Je vous aime – Les touristes partis.

 

1971. (EP Barclay 71 465)

Aimer à perdre la raison – Comprendre – Les derniers tziganes – Mis à part.

 

1971. Ferrat chante Aragon (30 cm Barclay 80 443)

J’entends, j’entends – Les poètes – Au bout de mon âge – C’est si peu dire que je t’aime – Heureux celui qui meurt d’aimer – Robert, le diable – Que serais-je sans toi ? – Nous dormirons ensemble – Le malheur d’aimer – Un jour, un jour.

 

1972. (30 cm Barclay 80 453)

À moi l’Afrique – Picasso colombe – Une femme honnête n’a pas de plaisir – À l’ombre bleue du figuier – Si j’étais peintre ou maçon – Les saisons – La leçon buissonnière – Paris an 2000 – Hou hou méfions-nous – Ils volent, volent, volent.

 

1972. (EP Barclay 71 474)

Mon palais – Caserne – La boldochévique – Le petit trou pas cher.

 

1972. 10 ans de Ferrat (1962-1972) (10 x 30 cm Barclay 8000)

Disque 1 : (30 cm Barclay 80 379)

Disque 2 : (30 cm Barclay 80 337)

Disque 3 : (30 cm Barclay 80 320)

Disque 4 : (30 cm Barclay 80 291)

Disque 5 : (30 cm Barclay 80 338)

Disque 6 : (30 cm Barclay 80 360)

Disque 7 : (30 cm Barclay 80 384)

Disque 8 : (30 cm Barclay 80 413)

Disque 9 : (30 cm Barclay 80 427)

Disque 10 : (30 cm Barclay 80 453)

 

1974. Ferrat chante Aragon (30 cm Barclay 90 013)

J’entends, j’entends – Les poètes – Au bout de mon âge – C’est si peu dire que je t’aime – Heureux celui qui meurt d’aimer – Robert, le diable – Que serais-je sans toi ? – Nous dormirons ensemble – Le malheur d’aimer – Un jour, un jour.

 

1975. (30 cm Temey 598 052)

La femme est l’avenir de l’homme – Le bruit des bottes – Berceuse pour un petit loupiot – Un jeune – Dans le silence de la ville – Le singe – Je meurs – Le fantôme – Un air de liberté – Mon chant est un ruisseau.

 

1976. Premières chansons (30 cm Temey 598 058)

Eh ! L’amour – Ta chanson – Ma fille – D’où que vienne l’accordéon – Regarde-toi, Paname – Le p’tit jardin – L’éloge du célibat – Restera-t-il un chant d’oiseau – Les petits bistrots – Je ne puis vivre que de toi.

 

1977. Le disque d’or (30 cm Barclay 90 323)

C’est beau la vie – Ce qu’on est bien mon amour – En groupe, en ligue, en procession – Heureux celui qui meurt d’aimer – Pauvres petits c… - C’est toujours la première fois – Je ne chante pas pour passer le temps – Les belles étrangères – Je vous aime – Camarade – Sacré Félicien – À moi l’Afrique.

 

1978. Deux enfants au soleil : 1962 (30 cm Barclay 90 111)

Deux enfants au soleil – Ma môme – J’entends, j’entends – La fête aux copains – Federico Garcia Lorca – Les nomades – Napoléon IV – Mes amours – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée.

 

1978. Nuit et brouillard : 1963 (30 cm Barclay 90 112)

Nuit et brouillard – À Brassens – Les enfants terribles – Toujours la même g… - Sainte-Canaille – C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – De Nogent jusqu’à la mer – Horizontalement – Nous dormirons ensemble.

 

1978. La montagne : 1964 (30 cm Barclay 90 113)

La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Tu ne m’as jamais quitté – Les beaux jours – Le jour où je deviendrai – Que serais-je sans toi ? – La jeunesse – Berceuse – Loin – Au bout de mon âge.

 

1978. Potemkine : 1965 (30 cm Barclay 90 114)

Potemkine – C’est si peu dire que je t’aime – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – La voix lactée – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – À l’été de la Saint-Martin – On ne voit pas le temps passer.

 

1978. Maria : 1966 (30 cm Barclay 90 115)

Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Si je mourrais là-bas – La liberté est en voyage – Un enfant quitte Paris – Un jour, un jour – Alléluia – Chanson pour toi – Pauvre Boris.

 

1978. À Santiago : 1967 (30 cm Barclay 90 116)

Cuba si – Mourir au soleil – Excusez-moi – Prisunic – À Santiago – Ce qu’on est bien mon amour – Les guérilleros – Au point du jour – Pauvres petits c… - Indien.

 

1978. Ma France : 1969 (30 cm Barclay 90 117)

Au printemps de quoi rêvais-tu ? – La matinée (avec Christine Sèvres) – L’idole à papa – Les poètes – Ariane – La petite fleur qui tombe – Ma France – Rien à voir – Les filles longues – Hop-là ! Nous vivons – Le bureau – Un jour futur.

 

1978. Camarade : 1970 (30 cm Barclay 90 118)

Camarade – Tout ce que j’aime – Les demoiselles de magasin – Mon bel amour – 17 ans – Sacré Félicien – La cavale – Y aurait-il… - Intox – Les lilas.

 

1978. La commune : 1971 (30 cm Barclay 90 119)

La commune – Les derniers tziganes – Je vous aime – Mis à part – Comprendre – Les touristes partis – État d’âme – J’imagine – L’adresse du bonheur – Aimer à perdre la raison – Et pour l’exemple.

 

1978. À mon l’Afrique : 1972 (30 cm Barclay 90 120)

À moi l’Afrique – Picasso colombe – Une femme honnête n’a pas de plaisir – À l’ombre bleue du figuier – Si j’étais peintre ou maçon – Les saisons – La leçon buissonnière – Paris an 2000 – Hou hou méfions-nous – Ils volent, volent, volent.

 

1978. Ferrat chante Aragon (30 cm Barclay 90 259)

J’entends, j’entends – Les poètes – Au bout de mon âge – C’est si peu dire que je t’aime – Heureux celui qui meurt d’aimer – Robert, le diable – Que serais-je sans toi ? – Nous dormirons ensemble – Le malheur d’aimer – Un jour, un jour.

 

1979. Enregistrement 1979 (30 cm Temey 598 508)

Mon palais – Le tiers chant – Le chef de gare est amoureux – Le petit trou pas cher – Les instants volés – Un cheval fou dans un grand magasin – Caserne – La Boldochévique – Le diable au cœur – Si nous mourrons.

 

1980. Deux enfants au soleil – Ma môme (30 cm Temey 598 001)

Deux enfants au soleil – Ma môme – J’entends, j’entends – La fête aux copains – Federico Garcia Lorca – Les nomades – Napoléon IV – Mes amours – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée.

 

1980. Eh ! L’amour (30 cm Temey 598 002)

Eh! L’amour – Ta chanson – Ma fille – D’où que vienne l’accordéon – Regarde-toi, Paname – Le p’tit jardin – L’éloge du célibat – Restera-t-il un chant d’oiseau – Les petits bistrots – Je ne puis vivre que de toi.

 

1980. Nuit et brouillard – C’est beau la vie (30 cm Temey 598 003)

Nuit et brouillard – À Brassens – Les enfants terribles – Toujours la même g… - Sainte Canaille – C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – De Nogent jusqu’à la mer – Horizontalement – Nous dormirons ensemble.

 

1980. La montagne – Que serais-je sans toi (30 cm Temey 598 004)

La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Tu ne m’as jamais quitté – Les beaux jours – Le jour où je deviendrai gros – Que serais-je sans toi ? – La jeunesse – Berceuse – Hourrah ! – Au bout de mon âge.

 

1980. Potemkine – C’est toujours la première fois (30 cm Temey 598 005)

Potemkine – C’est si peu dire que je t’aime – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – La voix lactée – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – À l’été de la Saint-Martin – On ne voit pas le temps passer.

 

1980. Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer (30 cm Temey 598 006)

Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Si je mourrais là-bas – La liberté est en voyage – Un enfant quitte Paris – Un jour, un jour – Alléluia – Chanson pour toi – Pauvre Boris.

 

1980. À Santiago – Cuba si (30 cm Temey 598 007)

Cuba si – Mourir au soleil – Excusez-moi – Prisunic – À Santiago – Ce qu’on est bien mon amour – Les guérilleros – Au point du jour – Pauvres petits c… - Indien.

 

1980. Ma France – Au printemps de quoi rêvais-tu ? (30 cm Temey 598 008)

Au printemps de quoi rêvais-tu ? – La matinée – L’idole à papa – Les poètes – La petite fleur qui tombe – Ma France – Rien à voir – Les filles longues – Hop-là ! Nous vivons – Le bureau – Un jour futur.

 

1980. Camarade – Sacré Félicien (30 cm Temey (598 009)

Camarade – Tout ce que j’aime – Les demoiselles de magasin – Mon bel amour – 17 ans – Sacré Félicien – La cavale – Y aurait-il… - Intox – Les lilas.

 

1980. La commune – Aimer à perdre la raison (30 cm Temey 598 010)

La commune – Les derniers tziganes – Je vous aime – Mis à part – Comprendre – Les touristes partis – État d’âme – J’imagine – L’adresse du bonheur – Aimer à perdre la raison – Et pour l’exemple.

 

1980. À moi l’Afrique - Une femme honnête (30 cm Temey 598 011)

À moi l’Afrique – Picasso Colombe – Une femme honnête – À l’ombre bleue du figuier – Si j’étais peintre ou maçon – Les saisons – La leçon buissonnière – Paris an 2000 – Hou hou méfions-nous – Ils volent, volent, volent.

 

1980. La femme est l’avenir de l’homme (30 cm Temey 598 012)

La femme est l’avenir de l’homme – Le bruit des bottes – Berceuse pour un petit loupiot – Un jeune – Dans le silence de la ville – Le singe – Je meurs – Le fantôme – Un air de liberté – Mon chant est un ruisseau.

 

1980. Les instants volés (30 cm Temey 598 013)

Mon palais – Le tiers chant – Le chef de gare est amoureux – Le petit trou pas cher – Les instants volés – Un cheval fou dans un grand magasin – Caserne – La Boldochévique – Le diable au cœur – Si nous mourrons.

 

1980. Ferrat 80 (30 cm Temey 598 014)

Le bilan – Oural Ouralou – L’amour est cerise – J’ai froid – Pour être encore en haut d’l’affiche – Mon pays était beau – Tu verras, tu seras bien – Quand on n’interdira plus mes chansons – J’aurais seulement voulu – La bourrée des trois célibataires – Chanter – L’embellie.

 

1980. Ferrat aujourd’hui 1 (3 x 30 cm Temey 598 501)

Disque 1 : (30 cm Temey 598 001)

Disque 2 : (30 cm Temey 598 002)

Disque 3 : (30 cm Temey 598 003)

 

1980. Ferrat aujourd’hui 2 (3 x 30 cm Temey 598 504)

Disque 1 : (30 cm Temey 598 004)

Disque 2 : (30 cm Temey 598 005)

Disque 3 : (30 cm Temey 598 006)

 

1980. Ferrat aujourd’hui 3 (3 x 30 cm Temey 598 507)

Disque 1 : (30 cm Temey 598 007)

Disque 2 : (30 cm Temey 598 008)

Disque 3 : (30 cm Temey 598 009)

 

1980. Ferrat aujourd’hui 4 (3 x 30 cm Temey 598 510)

Disque 1 : (30 cm Temey 598 010)

Disque 2 : (30 cm Temey 598 011)

Disque 3 : (30 cm Temey 598 012)

 

1980. (30 cm Barclay 92 051)

Deux enfants au soleil – Ma môme – J’entends, j’entends – La fête aux copains – Federico Garcia Lorca – Les nomades – Napoléon IV – Mes amours – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée.

 

1980. (30 cm Barclay 92 052)

Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Si je mourrais là-bas – La liberté est en voyage – Un enfant quitte Paris – Un jour, un jour – Alléluia – Chanson pour toi – Pauvre Boris.

 

1980. (30 cm Barclay 92 053)

Nuit et brouillard – À Brassens – Les enfants terribles – Toujours la même g… - Sainte-Canaille – C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – De Nogent jusqu’à la mer – Horizontalement – Nous dormirons ensemble.

 

1980. (30 cm Barclay 92 054)

Cuba si – Mourir au soleil – Excusez-moi – Prisunic – À Santiago – Ce qu’on est bien mon amour – Les guérilleros – Au point du jour – Pauvres petits c… - Indien.

 

1980. (30 cm Barclay 92 055)

La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Tu ne m’as jamais quitté – Les beaux jours – Le jour où je deviendrai – Que serais-je sans toi ? – La jeunesse – Berceuse – Loin – Au bout de mon âge.

 

1980. (30 cm Barclay 92 056)

Au printemps de quoi rêvais-tu ? – La matinée (avec Christine Sèvres) – L’idole à papa – Les poètes – Ariane – La petite fleur qui tombe – Ma France – Rien à voir – Les filles longues – Hop-là ! Nous vivons – Le bureau – Un jour futur.

 

1980. (30 cm Barclay 92 057)

Potemkine – C’est si peu dire que je t’aime – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – La voix lactée – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – À l’été de la Saint-Martin – On ne voit pas le temps passer.

 

1980. (30 cm Barclay 92 058)

La commune – Les derniers tziganes – Je vous aime – Mis à part – Comprendre – Les touristes partis – État d’âme – J’imagine – L’adresse du bonheur – Aimer à perdre la raison – Et pour l’exemple.

 

1980. (30 cm Barclay 92 059)

Camarade – Tout ce que j’aime – Les demoiselles de magasin – Mon bel amour – 17 ans – Sacré Félicien – La cavale – Y aurait-il… - Intox – Les lilas.

 

1980. (30 cm Barclay 92 060)

À moi l’Afrique – Picasso colombe – Une femme honnête n’a pas de plaisir – À l’ombre bleue du figuier – Si j’étais peintre ou maçon – Les saisons – La leçon buissonnière – Paris an 2000 – Hou hou méfions-nous – Ils volent, volent, volent.

 

1980. Jean Ferrat 1 (3 x 30 cm Barclay)

(30 cm Barclay 92 061)

Deux enfants au soleil – Ma môme – J’entends, j’entends – La fête aux copains – Federico Garcia Lorca – Les nomades – Napoléon IV – Mes amours – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée.

(30 cm Barclay 90 062)

Nuit et brouillard – À Brassens – Les enfants terribles – Toujours la même g… - Sainte canaille – C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – De Nogent jusqu’à la mer – Horizontalement – Nous dormirons ensemble

(30 cm Barclay 90 063)

La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Tu ne m’as jamais quitté – Les beaux jours – Le jour où je deviendrai gros – Que serais-je sans toi ? – La jeunesse – Berceuse – Loin – Au bout de mon âge.

 

1980. Jean Ferrat 2 (3 x 30 cm Barclay)

(30 cm Barclay 92 064)

Potemkine – C’est si peu dire que je t’aime – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – La voix lactée – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – À l’été de la Saint-Martin – On ne voit pas le temps passer.

(30 cm Barclay 90 065)

Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Si je mourrais là-bas – La liberté est en voyage – Un enfant quitte Paris – Un jour, un jour – Alléluia – Chanson pour toi – Pauvre Boris.

(30 cm Barclay 90 066)

Cuba si – Mourir au soleil – Excusez-moi – Prisunic – À Santiago – Ce qu’on est bien mon amour – Les guérilleros – Au point du jour – Pauvres petits c… - Indien.

 

1980. Jean Ferrat 3 (4 x 30 cm Barclay)

(30 cm Barclay 90 067)

Au printemps de quoi rêvais-tu ? – La matinée (avec Christine Sèvres) – L’idole à papa – Les poètes – Ariane – La petite fleur qui tombe – Ma France – Rien à voir – Les filles longues – Hop-là ! Nous vivons – Le bureau – Un jour futur.

(30 cm Barclay 90 068)

Camarade – Tout ce que j’aime – Les demoiselles de magasin – Mon bel amour – 17 ans – Sacré Félicien – La cavale – Y aurait-il… - Intox – Les lilas.

(30 cm Barclay 90 069)

La commune – Les derniers tziganes – Je vous aime – Mis à part – Comprendre – Les touristes partis – État d’âme – J’imagine – L’adresse du bonheur – Aimer à perdre la raison – Et pour l’exemple.

(30 cm Barclay 90 070)

À moi l’Afrique – Picasso colombe – Une femme honnête n’a pas de plaisir – À l’ombre bleue du figuier – Si j’étais peintre ou maçon – Les saisons – La leçon buissonnière – Paris an 2000 – Hou hou méfions-nous – Ils volent, volent, volent.

 

1981. Coffret 3 disques (3 x 30 cm Barclay Impact 6993 122)

(30 cm Barclay Impact 6886 471)

Nuit et brouillard – Rien à voir – Les saisons – Excusez-moi – Berceuse – La jeunesse – Les lilas – Les filles longues – La petite fille qui tombe – Les demoiselles de magasin – Dix-sept ans – Y aurait-il ?

(30 cm Barclay Impact 6886 472)

La Montagne - Cuba si - Un Jour, un jour – Prisunic – Indien – Ariane - Le Bureau – Intox - La Cavale - Paris an 2000 - Et pour l'exemple - État d'âme.

(30 cm Barclay Impact 6886 475)

Potemkine - Mes amours - J'imagine - Hourrah ! - Napoléon IV – À Brassens – Maria - Ce qu'on est bien mon amour – Loin - Les touristes partis - Pauvre Boris - L'idole à papa.

 

1981. Ferrat chante Aragon (30 cm Temey 598 015)

Un jour, un jour – Le malheur d’aimer – Les poètes – Nous dormirons ensemble – C’est si peu dire que je t’aime – J’entends, j’entends – Que serais-je sans toi ? – Robert, le diable – Au bout de mon âge – Heureux celui qui meurt d’aimer.

 

1982. Le Polonais (30 cm Festival FLD 747)

Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Le Polonais – La cervelle – Notre concerto – Les petits bistrots – L’éloge du célibat – Napoléon IV – Les yeux d’Elsa – Regarde-toi, Paname.

 

1982. Eh! L’amour (30 cm Festival FLD 751)

Eh ! L’amour – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Le Polonais – La cervelle – Regarde-toi, Paname – Ma môme – L’éloge du célibat – Napoléon IV – Les petits bistrots – Les nomades – Federico Garcia Lorca.

 

1982. Ferrat aujourd’hui 5 (3 x 30 cm Temey 598 513)

Disque 1 : (30 cm Temey 598 013)

Disque 2 : (30 cm Temey 598 014)

Disque 3 : (30 cm Temey 598 015)

 

1984. Disque d’or (30 cm Temey 240 065-1)

Nuit et brouillard – Berceuse – La voix lactée – Ta chanson – À Brassens – C’est beau la vie – Potemkine – Les nomades – Napoléon IV – Les beaux jours – Le sabre et le goupillon – Hourrah.

 

1984. Au printemps de quoi rêvais-tu ? (30 cm Temey 240 091-1)

Au printemps de quoi rêvais-tu ? – La matinée (avec Christine Sèvres) – L’idole à papa – Les poètes – Ma France – Le bureau – Rien à voir – Les filles longues – Un jour futur.

 

1985. Je ne suis qu’un cri (30 cm Temey 240 374-1 ou CD 240 374-2)

Je ne suis qu’un cri – Hospitalité – L’âne – Viens mon grelot – Concessions – Comptine pour Clémentine – La porte à droite – Le cœur fragile – Le châtaignier – Petit – Vipères lubriques – Pardonnez-moi mademoiselle – Le Kilimandjaro – Les cerisiers.

 

1985. Ferrat 1961-1967 (CD Temey 746 172-2)

Deux enfants au soleil – Federico Garcia Lorca – Ma môme – Les nomades – Eh ! L’amour – Ta chanson – Nuit et brouillard – Sainte-Canaille – Quatre cents enfants noirs – C’est beau la vie – Berceuse – Hourrah – La montagne – Je ne chante pas pour passer le temps – Les belles étrangères – Potemkine - On ne voit pas le temps passer – Maria – La liberté est en voyage – En groupe, en ligue, en procession – C’est qu’on est bien mon amour – À Santiago – Au point du jour.

 

1985. Ferrat 1968-1980 (CD Temey 746 173-2)

Ma France – La matinée (avec Christine Sèvres) – Au printemps de quoi rêvais-tu ? – Sacré Félicien – Camarade – Je vous aime – Les touristes partis – La commune – J’imagine – Une femme honnête – Les saisons – La femme est l’avenir de l’homme – Le fantôme – Un air de liberté – Le chef de gare est amoureux – Le bilan – Oural ouralou – Pour être encore en haut de l’affiche – Tu verras, tu seras bien – L’amour est cerise.

 

1985. Top 16 (30 cm Temey 156 270-1)

La montagne – Aimer à perdre la raison – Nuit et brouillard – Les nomades – Deux enfants au soleil – L’amour est cerise – La femme est l’avenir de l’homme – Ma France – Potemkine – Heureux celui qui meurt d’aimer – C’est beau la vie – La matinée (avec Christine Sèvres) – La commune – C’est toujours la première fois – Oural ouralou – Le bilan.

 

1985. Versions originales : coffret 3 disques (3 x 30 cm Polygram 827 308-1)

(30 cm Polygram 827 307-1)

La commune – À Santiago – Que serais-je sans toi – La cavale – Ma France – Mourir au soleil – Camarade – À moi l’Afrique – Les belles étrangères – Aimer à perdre la raison – Les guérilleros – Alléluia.

(30 cm Polygram 825 080-1)

Nuit et brouillard – Les saisons – Les demoiselles de magasin – 17 ans – Prisunic – Paris an 2000 – La montagne – Cuba si – État d’âme – Les nomades – La liberté est en voyage – Un enfant quitte Paris.

(30 cm Polygram 825 081-1)

Potemkine – Mes amours – Hourrah – À Brassens – Maria – Une femme honnête – Deux enfants au soleil – La fête aux copains – Ma môme – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Ce qu’on est bien mon amour.

 

1986. Ferrat chante Aragon (CD Temey 240 050-2)

Un jour, un jour – Le malheur d’aimer – Les poètes – Nous dormirons ensemble – C’est si peu dire que je t’aime – J’entends, j’entends – Que serais-je sans toi ? – Robert, le diable – Au bout de mon âge – Heureux celui qui meurt d’aimer.

 

1986. Succès 2 disques (2 x 30 cm Polygram 831 023-1)

Nuit et brouillard – Rien à voir – Les saisons - Excusez-moi – Berceuse – La jeunesse – Les lilas – Les filles longues – La petite fleur qui tombe – Les demoiselles de magasin – Dix-sept ans – Y aurait-il.

La montagne – Cuba si – Un jour, un jour – Prisunic – Indien – Ariane – Le bureau – Intox – La cavale – Paris en 2000 – Et pour l’exemple – État d’âme.

 

1987. Master série (CD Polygram 825 790-2)

Nuit et brouillard – À Brassens – Ce qu’on est bien mon amour – Sacré Félicien – Federico Garcia Lorca – Mourir au soleil – La commune – Nous dormirons ensemble – En groupe, en ligue, en procession – Berceuse – La montagne – Ma France – Au printemps de quoi rêvais-tu ? – J’entends, j’entends – Camarade – Maria – Pauvre Boris – Une femme honnête – On ne voit pas le temps passer – Je vous aime – Je ne chante pas pour passer le temps.

 

1988. Deux enfants au soleil – Ma môme (CD Temey 174 135-2)

Deux enfants au soleil – Ma môme – J’entends, j’entends – La fête aux copains – Federico Garcia Lorca – Les nomades – Napoléon IV – Mes amours – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Eh ! L’amour – Ta chanson – Ma fille – D’où que vienne l’accordéon – Regarde-toi, Paname – Le p’tit jardin – L’éloge du célibat – Restera-t-il un chant d’oiseau – Les petits bistrots – Je ne puis vivre que de toi.

 

1988. Nuit et brouillard – La montagne (CD Temey 174 136-2)

Nuit et brouillard – À Brassens – Les enfants terribles – Toujours la même g… - Sainte canaille – C’est beau la vie – Quatre cent enfants noirs – De Nogent jusqu’à la mer – Horizontalement – Nous dormirons ensemble – La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Tu ne m’as jamais quitté – Les beaux jours – Le jour où je deviendrai gros – Que serais-je sans toi – La jeunesse – Berceuse – Hourrah – Au bout de mon âge.

 

1988. Potemkine – Maria (CD Temey 174 137-2)

Potemkine – C’est si peu dire que je t’aime – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – La voix lactée – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – À l’été de la Saint-Martin – On ne voit pas le temps passer – Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Si je mourrais là-bas – La liberté est en voyage – Un enfant quitte Paris – Un jour, un jour – Alléluia – Chanson pour toi – Pauvre Boris.

 

1988. Ma France – À Santiago (CD Temey 174 1382-2)

Cuba si – Mourir au soleil – Excusez-moi – Prisunic – À Santiago – Ce qu’on est bien mon amour – Les guérilleros – Au point du jour – Pauvres petits c… - Indien – Au printemps de quoi rêvais-tu ? – La matinée (avec Christine Sèvres) – L’idole à papa – Les poètes – La petite fleur qui tombe – Ma France – Rien à voir – Les filles longues – Hop-là, nous vivons – Le bureau – Un jour futur.

 

1988. Aimer à perdre la raison – Camarade (CD Temey 174 139-2)

Camarade – Tout ce que j’aime – Les demoiselles de magasin – Mon bel amour – Dix sept ans – Sacré Félicien – La cavale – Y aurait-il – Intox – Les lilas – La commune – Les derniers tziganes – Je vous aime – Mis à part – Comprendre – Les touristes partis – État d’âme – J’imagine – L’adresse du bonheur – Aimer à perdre la raison – Et pour l’exemple.

 

1988. À moi l’Afrique – La femme est l’avenir de l’homme (CD Temey 174 140-2)

À moi l’Afrique – Picasso colombe – Une femme honnête – À l’ombre bleue du figuier – Si j’étais peintre ou maçon – Les saisons – La leçon buissonnière – Paris an 2000 – Hou hou méfions-nous – Ils volent, volent, volent – La femme est l’avenir de l’homme – Les bruits de bottes – Berceuse pour un petit loupiot – Un jeune – Dans le silence de la ville – Le singe – Je meurs – Le fantôme – Un air de liberté – Mon chant est un ruisseau.

 

1988. Les instants volés – L’amour est cerise (CD Temey 174 141-2)

Mon palais – Le tiers chant – Le chef de gare est amoureux – Le petit trou pas cher – Les instants volés – Un cheval fou dans un grand magasin – Caserne – La boldochévique – Le diable au cœur – Si nous mourrons – Le bilan – Oural ouralou – L’amour est cerise – J’ai froid – Pour être encore en haut d’l’affiche – Mon pays était beau – Tu verras, tu seras bien – Quand on n’interdira plus mes chansons – J’aurais seulement voulu – La bourrée des trois célibataires.

 

1988. Ferrat 1961-1988 : 160 chansons avec leurs textes (9 x CD Temey 174 280-2)

Disque 1 : (CD Temey 174 135-2)

Disque 2 : (CD Temey 174 136-2)

Disque 3 : (CD Temey 174 137-2)

Disque 4 : (CD Temey 174 138-2)

Disque 5 : (CD Temey 174 139-2)

Disque 6 : (CD Temey 174 140-2)

Disque 7 : (CD Temey 174 141-2)

Disque 8 : (CD Temey 240 050-2)

Disque 9 : (CD Temey 240 374-2)

 

1988. Grands succès du disque (2 x 30 cm Temey 251 806-1)

Potemkine – C’est si peu dire que je t’aime – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – La voix lactée – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – À l’été de la Saint-Martin – On ne voit pas le temps passer.

Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Si je mourrais là-bas – La liberté est en voyage – Un enfant quitte Paris – Un jour, un jour – Alléluia – Chanson pour toi – Pauvre Boris.

 

 

1988. 2 cd collection (2 x CD Polygram 837 308-2)

La commune – À Santiago – Que serais-je sans toi – La cavale – Ma France – Mourir au soleil – Camarade – À moi l’Afrique – Les belles étrangères – Aimer à perdre la raison – Les guérilleros – Alléluia – Nuit et brouillard – Les saisons – Les demoiselles de magasin – Dix-sept ans – Prisunic – Paris an 2000.

La montagne – Cuba si – État d’âme – Les nomades – La liberté est en voyage – Un enfant quitte Paris – Potemkine – Mes amours – Hourrah – À Brassens – Maria – Une femme honnête – Deux enfants au soleil – La fête aux copains – Ma môme – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Ce qu’on est bien mon amour.

 

1990. Sacré soirée (CD Temey 252 585-2)

Le bilan – Oural ouralou – L’amour est cerise – J’ai froid – Pour être encore en haut de l’affiche – Mon pays était beau – Tu verras, tu seras bien – Quand on n’interdira plus mes chansons – J’aurais seulement voulu – La bourrée des trois célibataires – Chanter – L’embellie.

 

1990. (CD Club Dial 900 081)

Deux enfants au soleil – Ma môme – Nuit et brouillard – C’est beau la vie – Nous dormirons ensemble – La montagne – Que serais-je sans toi – La jeunesse – Potemkine – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – C’est toujours la première fois – On ne voit pas le temps passer – Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – Au printemps de quoi rêvais-tu ? – Ma France – Rien à voir – La commune – Aimer à perdre la raison – Les derniers tziganes – Le malheur d’aimer – Une femme honnête.

 

1990. Master série volume 2 (CD Polygram 843 656-2)

Potemkine – C’est beau la vie – Les belles étrangères – Ma môme – Heureux celui qui meurt d’aimer – À moi l’Afrique – La jeunesse – À Santiago – Aimer à perdre la raison – Alléluia – Que serais-je sans toi – Deux enfants au soleil – C’est toujours la première fois – C’est si peu dire que je t’aime – Cuba si – À l’été de la Saint-Martin.

 

1990. 2 cd collection volume 2 (2 x CD Polygram 843 653-2)

(CD Barclay 843 654-2)

Federico Garcia Lorca – Les enfants terribles – Sainte canaille – C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – Nous dormirons ensemble – Autant d’amour autant de fleurs – La jeunesse – Berceuse – Au bout de mon âge – C’est si peu dire que je t’aime – Je ne chante pas pour passer le temps – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – À l’été de la Saint-Martin – On ne voit pas le temps passer.

(CD Barclay 843 655-2)

Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Pauvre Boris – Excusez-moi – Au point du jour – Indien – Au printemps de quoi rêvais-tu ? – Ariane – Rien à voir – Les filles longues – Sacré Félicien – Les lilas – Les derniers tziganes – Je vous aime – Si j’étais peintre ou maçon – La leçon buissonnière – Le malheur d’aimer – J’entends, j’entends.

 

1991. Ferrat 91 (CD Temey 174 424-2)

Dans la jungle ou dans le zoo – Les petites filles modèles – Parle-moi de nous – Dingue – Les tournesols – Chante l’amour – À la une – Le grillon – Bicentenaire – Les jeunes imbéciles – Tu aurais pu vivre – Mon amour sauvage – Nul ne guérit de son enfance – La paix sur terre.

 

1991. Préférences (À Santiago) (CD Temey 252 690-2)

Mon palais – Le chef de gare est amoureux – Le petit trou pas cher – Un cheval fou dans un grand magasin – La Boldochévique – Si nous mourrons – Les guérilleros – Indien – Excusez-moi – Prisunic – À Santiago – Ce qu’on est bien mon amour – Au point du jour – Pauvres petits c… - Mourir au soleil.

 

1991. Ferrat 1961-1991 (10 x CD Temey 174 429-2)

Disque 1 : (CD Temey 174 135-2)

Disque 2 : (CD Temey 174 136-2)

Disque 3 : (CD Temey 174 137-2)

Disque 4 : (CD Temey 174 138-2)

Disque 5 : (CD Temey 174 139-2)

Disque 6 : (CD Temey 174 140-2)

Disque 7 : (CD Temey 174 141-2)

Disque 8 : (CD Temey 174 424-2)

Disque 9 : (CD Temey 240 374-2)

Disque 10 : (CD Temey 240 050-2)

 

1992. Les années Barclay (5 x CD 511 996-4)

Volume 1 : 1962-1963 (CD Barclay 511 992-2)

Deux enfants au soleil – Ma môme – J’entends, j’entends – La fête aux copains – Federico Garcia Lorca – Les nomades – Napoléon IV – Mes amours – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Nuit et brouillard – À Brassens – Les enfants terribles – Toujours la même g… - Sainte canaille – C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – De Nogent jusqu’à la mer – Horizontalement – Nous dormirons ensemble.

Volume 2 : 1964-1965 (CD Barclay 511 993-2)

La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Tu ne m’as jamais quitté – Les beaux jours – Le jour où je deviendrai gros – Que serais-je sans toi – La jeunesse – Berceuse – Loin – Hourrah – Au bout de mon âge – Potemkine – C’est si peu dire que je t’aime – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – La voix lactée – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – À l’été de la Saint-Martin – On ne voit pas le temps passer.

Volume 3 : 1966-1967 (CD Barclay 511 994-2)

Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Si je mourrais là-bas – La liberté est en voyage – Un enfant quitte Paris – Un jour, un jour – Alléluia – Chanson pour toi – Pauvre Boris – Cuba si – Mourir au soleil – Excusez-moi – Prisunic – À Santiago – Ce qu’on est bien mon amour – Les guérilleros – Au point du jour – Pauvres petits c… - Indien.

Volume 4 : 1969-1970 (CD Barclay 511 995-2)

Au printemps de quoi rêvais-tu ? – La matinée (avec Christine Sèvres) – L’idole à papa – Les poètes – Ariane – La petite fleur qui tombe – Ma France – Rien à voir – Les filles longues – Hop-là nous vivons – Le bureau – Un jour futur – Camarade – Tout ce que j’aime – Les demoiselles de magasin – Mon bel amour – 17 ans – Sacré Félicien – La cavale – Y aurait-il… - Intox – Les lilas – Le malheur d’aimer – Robert, le diable.

Volume 5 : 1970-1972 (CD Barclay 511 996-2)

La commune – Les derniers tziganes – Je vous aime – Mis à part – Comprendre – Les touristes partis – État d’âme – J’imagine – L’adresse du bonheur – Aimer à perdre la raison – Et pour l’exemple – Mon palais – Caserne – La Boldochévique – Le petit trou pas cher – À moi l’Afrique – Picasso Colombe – Une femme honnête – À l’ombre bleue du figuier – Si j’étais peintre ou maçon – Les saisons – La leçon buissonnière – Paris an 2000 – Hou hou méfions-nous – Ils volent, volent, volent.

 

1992. Les années Barclay (2 x CD 513 217-2)

La fête aux copains – Les nomades – L’homme à l’oreille coupée – Les noctambules – Ma môme – J’entends, j’entends – Deux enfants au soleil – Quatre cents enfants noirs – Nuit et brouillard – Nous dormirons ensemble – La montagne – C’est beau la vie – Les belles étrangères – Au bout de mon âge – Potemkine – Je ne chante pas pour passer le temps – Le sabre et le goupillon – Que serais-je sans toi – On ne voit pas le temps passer – En groupe, en ligue, en procession – C’est toujours la première fois – Maria – C’est si peu dire que je t’aime – Cuba si – Un jour, un jour.

Les guérilleros – Pauvres petits c… - Heureux celui qui meurt d’aimer – À Santiago – Les poètes – La matinée (avec Christine Sèvres) – Un jour futur – Ma France – L’idole à papa – Sacré Félicien – Les lilas – Camarade – Et pour l’exemple – La commune – Picasso colombe – Une femme honnête – Les saisons – Les touristes partis – Aimer à perdre la raison – Paris an 2000 – Hou hou méfions-nous – Si j’étais peintre ou maçon – Pauvre Boris.

 

1992. Ferrat chante Aragon (CD Barclay 513 220-2)

Un jour, un jour – Le malheur d’aimer – Les poètes – Nous dormirons ensemble – C’est si peu dire que je t’aime – J’entends, j’entends – Que serais-je sans toi – Robert, le diable – Au bout de mon âge – Heureux celui qui meurt d’aimer – Les lilas – Aimer à perdre la raison.

 

1992. Ferrat chante Aragon (CD Temey 74 427-2)

Un jour, un jour – Le tiers chant – Le malheur d’aimer – Les poètes – Nous dormirons ensemble – C’est si peu dire que je t’aime – Aimer à perdre la raison – J’entends, j’entends – Dans le silence de la ville – Que serais-je sans toi – Robert, le diable – Les lilas – Au bout de mon âge – Heureux celui qui meurt d’aimer.

 

1993. Collection Joker (CD Polygram 519 022-2)

La montagne – Les enfants terribles – Sainte canaille – Au bout de mon âge – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – Les belles étrangères – À l’été de la Saint-Martin – Excusez-moi – Au point du jour – Les filles longues – Si j’étais peintre ou maçon – La leçon buissonnière – Le malheur d’aimer.

 

1994. Ferrat 95 : 16 nouveaux poèmes d’Aragon (CD Meys TEM 74 454-2)

Complainte de Pablo Neruda – Elle – J’arrive où je suis étranger – Devine – Chagall – Les feux de Paris – Chambres d’un moment – Lorsque s’en vient le soir – Qui vivra verra – Odeur des myrtilles – Carco – Musique de ma vie – Pablo mon ami – Pourtant la vie – Les oiseaux déguisés – Épilogue.

 

1994. Deux enfants au soleil (CD Musidisc 331 102)

Deux enfants au soleil – Federico Garcia Lorca – Les nomades – Paris Gavroche – Ta chanson – Ma môme – Mes amours – Ma fille – La fête aux copains – J’entends, j’entends – Le p’tit jardin – Eh ! L’amour.

 

1995. Ses 24 premières chansons (CD Magic Records 520 932)

Les mercenaires – Ma vie, mais qu’est-ce que c’est – Fredo, la nature – L’homme sandwich – Ma môme – Regarde-toi, Paname – Federico Garcia Lorca – L’éloge du célibat – Paris gavroche – Ta chanson – Ma fille – J’entends, j’entends – Eh! L’amour – La cervelle – Deux enfants au soleil – Napoléon IV – La fête aux copains – Le p’tit jardin – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Les nomades – Les petits bistrots – Mes amours – Le Polonais.

 

1995. La montagne (CD Temey TEM 74 458-2)

La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Tu ne m’as jamais quitté – Les beaux jours – Le jour où je deviendrai gros – Que serais-je sans toi ? – La jeunesse – Berceuse – Hourrah ! – Au bout de mon âge.

 

1995. Ferrat Aragon volume 1 (CD Temey 74 462-2)

Un jour, un jour – Le tiers chant – Le malheur d’aimer – Les poètes – Nous dormirons ensemble – C’est si peu dire que je t’aime – Aimer à perdre la raison – J’entends, j’entends – Dans le silence de la ville – Que serais-je sans toi – Robert, le diable – Les lilas – Au bout de mon âge – Heureux celui qui meurt d’aimer.

 

1996. Ferrat Aragon : l’intégrale (2 x CD Temey 74 463-2)

Disque 1 : (CD Temey 74 462-2)

Disque 2 : (CD Temey 74 454-2)

 

1997. Nuit et brouillard (CD Temey TEM 74 468-2)

Nuit et brouillard – À Brassens – Les enfants terribles – Toujours la même g… - Sainte Canaille – C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – De Nogent jusqu’à la mer – Horizontalement – Nous dormirons ensemble.

 

1997. Ma France (CD Temey TEM 74 469-2)

Au printemps de quoi rêvais-tu ? – La matinée – L’idole à papa – Les poètes – La petite fleur qui tombe – Ma France – Rien à voir – Les filles longues – Hop-là ! Nous vivons – Le bureau – Un jour futur.

 

1997. À Santiago (CD Temey TEM 74 470-2)

Cuba si – Mourir au soleil – Excusez-moi – Prisunic – À Santiago – Ce qu’on est bien mon amour – Les guérilleros – Au point du jour – Pauvres petits c… - Indien.

 

1997. Jean Ferrat 1961-1971 (5 x CD Sélection du Reader’s Digest 301112345)

Jean Ferrat 61/62

Deux enfants au soleil – Ma môme – J’entends, j’entends – La fête aux copains – Federico Garcia Lorca – Les nomades – Napoléon IV – Mes amours – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Eh ! L’amour – Ta chanson – Ma fille – D’où que vienne l’accordéon – Regarde-toi, Paname – Le p’tit jardin – L’éloge du célibat – Restera-t-il un chant d’oiseau – Les petits bistrots – Je ne puis vivre que de toi.

Jean Ferrat 63/64

Nuit et brouillard – À Brassens – Les enfants terribles – Toujours la même g… - Sainte-canaille – C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – De Nogent jusqu’à la mer – Horizontalement – Nous dormirons ensemble – La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Tu ne m’as jamais quitté – Les beaux jours – Le jour où je deviendrai gros – Que serais-je sans toi ? – La jeunesse – Berceuse – Hourrah – Au bout de mon âge.

Jean Ferrat 65/66

Potemkine – C’est si peu dire que je t’aime – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – La voix lactée – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – À l’été de la Saint-Martin – On ne voit pas le temps passer – Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Si je mourrais là-bas – La liberté est en voyage – Un enfant quitte Paris – Un jour, un jour – Alléluia – Chanson pour toi – Pauvre Boris.

Jean Ferrat 67/69

Cuba si – Mourir au soleil – Excusez-moi – Prisunic – À Santiago – Ce qu’on est bien mon amour – Les guérilleros – Au point du jour – Pauvres petits c… - Indien – Au printemps de quoi rêvais-tu – La matinée (avec Christine Sèvres) – L’idole à papa – Les poètes – La petite fleur qui tombe – Ma France – Rien à voir – Les filles longues – Hop-là nous vivons – Le bureau – Un jour futur.

Jean Ferrat 70/71

Camarade – Tout ce que j’aime – Les demoiselles de magasin – Mon bel amour – Dix-sept ans – Sacré Félicien – La cavale – Y aurait-il – Intox – Les lilas – La commune – Les derniers tziganes – Je vous aime – Mis à part – Comprendre – Les touristes partis – État d’âme – J’imagine – L’adresse du bonheur – Aimer à perdre la raison – Et pour l’exemple.

 

1997. La montagne (CD Barclay 537 375-2)

La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Tu ne m’as jamais quitté – Les beaux jours – Le jour où je deviendrai gros – Que serais-je sans toi ? – La jeunesse – Berceuse – Loin – Au bout de mon âge.

 

1998. Deux enfants au soleil (CD Magic Records 174 632)

Les mercenaires – Ma vie, mais qu’est-ce que c’est – Fredo, la nature – L’homme sandwich – Ma môme – Regarde-toi, Paname – Federico Garcia Lorca – L’éloge du célibat – Paris gavroche – Ta chanson – Ma fille – J’entends, j’entends – Eh! L’amour – La cervelle – Deux enfants au soleil – Napoléon IV – La fête aux copains – Le p’tit jardin – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Les nomades – Les petits bistrots – Mes amours – Le Polonais.

 

1998. Le disque d’or (CD Barclay 557 216-2)

C’est beau la vie – Ce qu’on est bien mon amour – En groupe, en ligue, en procession – Heureux celui qui meurt d’aimer – Pauvres petits c… - C’est toujours la première fois – Je ne chante pas pour passer le temps – Les belles étrangères – Je vous aime – Camarade – Sacré Félicien – À moi l’Afrique.

 

1998. Ferrat chante Aragon (CD Barclay 543 643-2)

Un jour, un jour – Le malheur d’aimer – Les poètes – Nous dormirons ensemble – C’est si peu dire que je t’aime – J’entends, j’entends – Que serais-je sans toi – Robert, le diable – Au bout de mon âge – Heureux celui qui meurt d’aimer.

 

1999. Ferrat 2000 : 190 chansons de 1961 à 1994 (11 x CD Temey TEM 74 483-2)

Disque 1 : (CD Temey 74 135-2)

Disque 2 : (CD Temey 74 136-2)

Disque 3 : (CD Temey 74 137-2)

Disque 4 : (CD Temey 74 138-2)

Disque 5 : (CD Temey 74 139-2)

Disque 6 : (CD Temey 74 140-2)

Disque 7 : (CD Temey 74 141-2)

Disque 8 : (CD Temey 240 374-2)

Disque 9 : (CD Temey 174 424-2)

Disque 10 : (CD Temey 74 462-2)

Disque 11 : (CD Temey 74 454-2)

 

2000. Ballades et mots d’amour (CD Barclay 543 173-2)

Deux enfants au soleil – Ma môme – Les nomades – C’est beau la vie – Nous dormirons ensemble – La montagne – Que serais-je sans toi ? – C’est si peu dire que je t’aime – C’est toujours la première fois – Heureux celui qui meurt d’aimer – La matinée (avec Christine Sèvres) – Ma France – Y aurait-il – Les lilas – Aimer à perdre la raison – Les saisons.

 

2000. C’est toujours la première fois (Long-box) (3 x CD Barclay 557 918-2)

Deux enfants au soleil – Ma môme – J’entends, j’entends – La fête aux copains – Federico Garcia Lorca – Les nomades – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Nuit et brouillard – À Brassens – C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – Nous dormirons ensemble – La montagne – Que serais-je sans toi ? – Berceuse – Au bout de mon âge.

Potemkine – C’est si peu dire que je t’aime – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Un jour, un jour – Pauvre Boris – Cuba si – À Santiago – Les guérilleros – Pauvres petits c… - La matinée (avec Christine Sèvres) – L’idole à papa – Les poètes – Ma France – Un jour futur.

Camarade – Sacré Félicien – Y aurait-il ? – Les lilas – La commune – Les derniers tziganes – Les touristes partis – Aimer à perdre la raison – Et pour l’exemple – À moi l’Afrique – Picasso colombe – Une femme honnête – Si j’étais peintre ou maçon – Les saisons – Paris an 2000 – Hou hou méfions-nous.

 

2000. CD story (CD Barlcay 543 624-2)

Les nomades – Ma môme – Deux enfants au soleil – Que serais-je sans toi ? – Nuit et brouillard – Nous dormirons ensemble – La montagne – C’est beau la vie – Un jour, un jour – Potemkine – Maria – Cuba si - Heureux celui qui meurt d’aimer – À Santiago – Sacré Félicien – Ma France – Camarade – Aimer à perdre la raison – La commune – Les saisons.

 

2000. (CD Musidisc 549 073-2)

Ma môme – Federico Garcia Lorca – Paris Gavroche – Ta chanson – Deux enfants au soleil – Mes amours – Ma fille – La fête aux copains – J’entends, j’entends – Le p’tit jardin – Eh ! L’amour.

 

2001. Ma France (CD Barclay 549 710-2)

Ma môme – Les nomades – Deux enfants au soleil – J’entends, j’entends – Nuit et brouillard – Nous dormirons ensemble – La montagne – C’est beau la vie – Les belles étrangères – Potemkine – Que serais-je sans toi ? – C’est toujours la première fois – Maria – C’est si peu dire que je t’aime – Cuba si – Heureux celui qui meurt d’aimer – À Santiago – Un jour futur – Ma France – Camarade – Les lilas – La commune – Picasso colombe – Aimer à perdre la raison.

 

2002. Ferrat en scène (CD Temey TEM 74 488-2)

Dingue – Chante l’amour – Les petites filles modèles – Bicentenaire – Le grillon – À la une – Parles-moi de nous – Dans la jungle ou dans le zoo – Tu aurais pu vivre – Mon amour sauvage – Nul ne guérit de son enfance – Les jeunes imbéciles – Les tournesols – La paix sur terre.

 

2003. Ferrat Aragon volume 1 (CD Temey TEM 74 462-9)

Les yeux d’Elsa – Un jour, un jour – Le tiers-chant – Le malheur d’aimer – Les poètes – Nous dormirons ensemble – C’est si peu dire que je t’aime – Aimer à perdre la raison – J’entends, j’entends – Dans le silence de la ville – Que serais-je sans toi ? – Robert, le diable – Les lilas – Au bout de mon âge – Heureux celui qui meurt d’aimer.

 

2005. L’intégrale Decca-Barclay (6 x CD Barclay 981 905-1)

Volume 1 (CD Barclay 981 905-8)

Ma môme – Federico Garcia Lorca – Regarde-toi, Paname – L’éloge du célibat – Paris Gavroche – Ta chanson – Ma fille – J’entends, j’entends – Deux enfants au soleil – Napoléon IV – Eh ! L’amour – La cervelle – Les noctambules – Le p’tit jardin – L’homme à l’oreille coupée – Mes amours – Les petits bistrots – Le Polonais – Les nomades – La fête aux copains.

Volume 2 (CD Barclay 511 992-2)

Deux enfants au soleil – Ma môme – J’entends, j’entends – La fête aux copains – Federico Garcia Lorca – Les nomades – Napoléon IV – Mes amours – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Nuit et brouillard – À Brassens – Les enfants terribles – Toujours la même g… - Sainte canaille – C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – De Nogent jusqu’à la mer – Horizontalement – Nous dormirons ensemble.

Volume 3 (CD Barclay 511 993-2)

La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Tu ne m’as jamais quitté – Les beaux jours – Le jour où je deviendrai gros – Que serais-je sans toi – La jeunesse – Berceuse – Loin – Hourrah – Au bout de mon âge – Potemkine – C’est si peu dire que je t’aime – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – La voix lactée – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – À l’été de la Saint-Martin – On ne voit pas le temps passer.

Volume 4 (CD Barclay 511 994-2)

Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Si je mourrais là-bas – La liberté est en voyage – Un enfant quitte Paris – Un jour, un jour – Alléluia – Chanson pour toi – Pauvre Boris – Cuba si – Mourir au soleil – Excusez-moi – Prisunic – À Santiago – Ce qu’on est bien mon amour – Les guérilleros – Au point du jour – Pauvres petits c… - Indien.

Volume 5 (CD Barclay 511 995-2)

Au printemps de quoi rêvais-tu ? – La matinée (avec Christine Sèvres) – L’idole à papa – Les poètes – Ariane – La petite fleur qui tombe – Ma France – Rien à voir – Les filles longues – Hop-là nous vivons – Le bureau – Un jour futur – Camarade – Tout ce que j’aime – Les demoiselles de magasin – Mon bel amour – 17 ans – Sacré Félicien – La cavale – Y aurait-il… - Intox – Les lilas – Le malheur d’aimer – Robert, le diable.

Volume 6 (CD Barclay 511 996-2)

La commune – Les derniers tziganes – Je vous aime – Mis à part – Comprendre – Les touristes partis – État d’âme – J’imagine – L’adresse du bonheur – Aimer à perdre la raison – Et pour l’exemple – Mon palais – Caserne – La Boldochévique – Le petit trou pas cher – À moi l’Afrique – Picasso Colombe – Une femme honnête – À l’ombre bleue du figuier – Si j’étais peintre ou maçon – Les saisons – La leçon buissonnière – Paris an 2000 – Hou hou méfions-nous – Ils volent, volent, volent.

 

2006. Talents volume 1 (CD Barclay 589 020-2)

Nuit et brouillard – À Brassens – Ce qu’on est bien mon amour – Sacré Félicien – Federico Garcia Lorca – Mourir au soleil – La commune – Nous dormirons ensemble – En groupe, en ligue, en procession – Berceuse – La montagne – Ma France – Au printemps de quoi rêvais-tu ? – J’entends, j’entends – Camarade – Maria – Pauvre Boris – Une femme honnête – On ne voit pas le temps passer – Je vous aime – Je ne chante pas pour passer le temps.

 

2006. Talents volume 2 (CD Barclay 589 021-2)

Potemkine – C’est beau la vie – Les belles étrangères – Ma môme – Heureux celui qui meurt d’aimer – À moi l’Afrique – La jeunesse – À Santiago – Aimer à perdre la raison – Alléluia – Que serais-je sans toi – Deux enfants au soleil – C’est toujours la première fois – C’est si peu dire que je t’aime – Cuba si – À l’été de la Saint-Martin.

 

2007. Collection Prestige (CD Barclay 530 446-7)

Nuit et brouillard – À Brassens – Ce qu’on est bien mon amour – Sacré Félicien – Federico Garcia Lorca – Mourir au soleil – La commune – Nous dormirons ensemble – En groupe, en ligue, en procession – Berceuse – La montagne – Ma France – Au printemps de quoi rêvais-tu ? – J’entends, j’entends – Camarade – Maria – Pauvre Boris – Une femme honnête – On ne voit pas le temps passer – Je vous aime – Je ne chante pas pour passer le temps.

 

2007. Les 50 plus belles chansons (3 x CD Barclay 530 024-5)

(CD Barclay 530 024-6)

Deux enfants au soleil – Ma môme – J’entends, j’entends – La fête aux copains – Les nomades – Les noctambules – L’homme à l’oreille coupée – Nuit et brouillard – À Brassens – C’est beau la vie – Quatre cents enfants noirs – Nous dormirons ensemble – La montagne – Que serais-je sans toi – Berceuse – Au bout de mon âge.

(CD Barclay 530 024-7)

Potemkine – C’est si peu dire que je t’aime – Les belles étrangères – Je ne chante pas pour passer le temps – C’est toujours la première fois – Le sabre et le goupillon – Raconte-moi la mer – Maria – Heureux celui qui meurt d’aimer – En groupe, en ligue, en procession – Un jour, un jour – Pauvre Boris – Cuba si – À Santiago – Les guérilleros – Au point du jour – Pauvres petits c…

(CD Barclay 530 024-8)

L’idole à papa – Les poètes – Ma France – Un jour futur – Camarade – Sacré Félicien – Y aurait-il ? – Les lilas – La commune – Les touristes partis – Aimer à perdre la raison – Et pour l’exemple – Picasso colombe – Une femme honnête – Si j’étais peintre ou maçon – Les saisons – Hou hou méfions-nous.

 

2007. La montagne (CD Barclay 530 076-8)

La montagne – Autant d’amours autant de fleurs – Tu ne m’as jamais quitté – Les beaux jours – Le jour où je deviendrai gros – Que serais-je sans toi ? – La jeunesse – Berceuse – Loin – Au bout de mon âge.

 

2007. Ferrat chante Aragon (CD Barclay 530 077-0)

Un jour, un jour – Le malheur d’aimer – Les poètes – Nous dormirons ensemble – C’est si peu dire que je t’aime – J’entends, j’entends – Que serais-je sans toi – Robert le diable – Au bout de mon âge – Heureux celui qui meurt d’aimer.

 

2009. Master série (CD Barclay 531 838-3)

Nuit et brouillard – À Brassens – Ce qu’on est bien mon amour – Sacré Félicien – Federico Garcia Lorca – Mourir au soleil – La commune – Nous dormirons ensemble – En groupe, en ligue, en procession – Berceuse – La montagne – Ma France – Au printemps de quoi rêvais-tu ? – J’entends, j’entends – Camarade – Maria – Pauvre Boris – Une femme honnête – On ne voit pas le temps passer – Je vous aime – Je ne chante pas pour passer le temps.

 

2009. Master série volume 2 (CD Barclay 531 838-4)

Potemkine – C’est beau la vie – Les belles étrangères – Ma môme – Heureux celui qui meurt d’aimer – À moi l’Afrique – La jeunesse – À Santiago – Aimer à perdre la raison – Alléluia – Que serais-je sans toi – Deux enfants au soleil – C’est toujours la première fois – C’est si peu dire que je t’aime – Cuba si – À l’été de la Saint-Martin.

 

2009. Best of 3 cd (3 x CD Sony / Temey 886975709823)

La montagne – Ma môme – Aimer à perdre la raison – Les petites filles – Que serais-je sans toi ? – C’est beau la vie – Le chef de gare est amoureux – J’imagine – Les tournesols – Maria – Nous dormirons ensemble – Mon palais – Chanter – La matinée (avec Christine Sèvres) – Les cerisiers – Les instants volés – Deux enfants au soleil – Je vous aime – Nul ne guérit de son enfance.

Nuit et brouillard – Potemkine – Federico Garcia Lorca – À Santiago – Ma France – Camarade – La commune – Un air de liberté – Les saisons – Je ne chante pas pour passer le temps – Mourir au soleil – Au printemps de quoi rêvais-tu ? – On ne voit pas le temps passer – Cuba si – La porte à droite – J’ai froid – Si nous mourrons.

La femme est l’avenir de l’homme – Je ne suis qu’un cri – Les yeux d’Elsa – Les touristes partis – Dans la jungle ou dans le zoo – Pauvre Boris – L’amour est cerise – Une femme honnête – Chante l’amour – La leçon buissonnière – À la lune – Dix-sept ans – Oural Ouralou – Berceuse – Sacré Félicien – Heureux celui qui meurt d’aimer – Restera-t-il un chant d’amour – À Brassens – Complainte de Pablo Neruda – Un jour, un jour.