D’abord interprète de ses propres titres, Pascal Auriat obtient le succès grâce aux interprètes à qui il confie ses musiques. Dalida et Linda de Suza font partie de ceux qui ont fait la gloire de Pascal.

Les débuts

Né à Paris en 1947, sous le nom de Jean-Paul Vuillerme, le compositeur enregistre son premier disque en 1968. En 1971, il monte sur la scène de l’Olympia, en première partie de Sylvie Vartan. Des chansons comme 18 ans, Et si c’était ton fils et Quand il reste l’amitié marquent le répertoire du compositeur-interprète. Tout comme Marlène, qui obtient le grand prix de la critique au Festival de Spa.
 
Parallèlement à sa carrière d’interprète, Pascal Auriat compose des chansons pour d’autres artistes. C’est ainsi que Georgette Lemaire enregistre, au début des années soixante-dix, Attends-moi la vie et Et l’amour (cette dernière fut reprise par la québécoise Ginette Ravel). Parmi les premiers interprètes du compositeur, il faut également citer Jacqueline Boyer qui interprète L’amour se porte bien, De l’encre aux doigts et Quand les moulins s’endormiront.
 

La chanson d'une vie

En 1973, le compositeur signe sa plus grande chanson, intitulée Il venait d’avoir 18 ans. Dalida fera de cette chanson un de ses plus grands succès. Ce texte de Pascal Sevran et Serge Lebrail reste aujourd’hui une des chansons françaises les plus marquantes de son histoire. Après un tel succès, pas étonnant que Dalida récidive et chante de nouveau le compositeur : Justine (1975), L’amour à la une (1976), Comme si tu revenais d’un long voyage (1977) etc.



Parmi les autres interprètes de Pascal, figurent également Daniel Guichard (
Comédien, 1975), Ginette Reno (Rien n’a changé, 1977), Shake (De son enfance, 1977, La vie en fête, 1978, Une belle en plein cœur, 1981), Les Poppys (Corsaire, 1978), Hervé Vilard (Le goéland, 1981) et Mireille Mathieu (C’est peut-être moi qui partirais, 1982).



Les interprètes fétiches

Au début des années quatre-vingts, Pascal Auriat rencontre Linda De Suza. Il lui offre alors La fille qui pleurait, mais surtout, il devient son producteur. Le compositeur-producteur impose sa protégée aux médias et la fait connaître véritablement du public. L’interprète continue de chanter les chansons de Pascal, qui lui fait par ailleurs rencontrer les plus grands paroliers : L’étrangère, Comme vous, La maison de cet été, On est fait pour vivre ensemble... Enfin, Linda de Suza est la muse de la comédie musicale La valise en carton, dont les textes sont de Françoise Dorin.



Autre interprète fétiche du compositeur, Jean Guidoni enregistre
Les vacances de larmes, Ce sont des choses qui arrivent et Mort à Venise. Pascal Auriat a également travaillé pour la télévision. Goldorak est certainement le générique le plus célèbre qu’il est composé (interprété par Noam).



Au cours de sa carrière, Pascal Auriat a reçu plusieurs prix et distinctions dont le Grand Prix du Président de la République (1976). Il s’est éteint en 1989, laissant derrière lui une quantité de magnifiques chansons.

 

Image

Merci de m'aider à compléter cette discographie.

1967. (45 tours Fontana 460 230)
Quand on parlait de l’un on vous parlait de l’autre - Un an de plus - Cet homme-là - Pauvre homme.



1967. (45 tours Fontana 261 511)
Quand on parlait de l’un on vous parlait de l’auture - Cet homme-là.



1967. (45 tours Fontana 460 990)
Quel temps fait-il? - Deux enfants s'aiment - 18 ans - Les Pupitres.



1967. (45 tours Fontana 261601MF)
Quel temps fait-il ? - 18 ans.

 

1968. (45 tours Riviera 231 342)
Naître au printemps et mourir en hiver - Une femme a bu dans mon verre - Une ville qui s'appelait... - L'Enfant terrible.



1974. (45 tours Polydor 2056 319)
Macadam - Je n'ai pas su partir quand il fallait.



1975. (45 tours Polydor 2056410)
On ne dit jamais la vérité - Dans ma maison.



1975. Vie privée (33 tours - Polydor 2393.106)
Vie privée - Et si c'était fini - Y'a un fou dans ma rue - Petit frère - Liberté provisoire - On ne dit jamais la vérité - Dans ma maison - C'est le tien c'est le mien - Qui suis-je - Parle-moi.

 

1975?. (45 tours Briand 13004)

Pour un peu d'amour - Quand il reste l'amitié.

 

1975?. (45 tours Briand 130010)

Et Maria (Le même couplet) - On aime toujours quelqu'un.



1975?. (45 tours Briand 130015)
Et si c’était ton fils - Voici l’heure.



1976. (45 tours Sonopresse ST40.219)
L’affiche du cinéma - Qui m’aimera.



1982. (45 tours Carrère 49921)
L’amour perdu.



197?. (45 tours Riviera 121354)



19??. (45 tours Neuilly 126063)



19??. (45 tours Neuilly A603) : Attends-moi la vie - À coup de tête.



1982. (45 tours Carrère 49921) : L’amour perdu.