Malgré la maladie qui le rongeait depuis des mois, l’annonce du décès d’Alain Bashung, à la mi-mars 2009, a jeté la consternation chez le public qui pleure un géant de la chanson française. Si ses albums n’ont pas toujours eu l’adhésion du public à leur sortie, l’innovation musicale qui s’en dégage en fait aujourd’hui des albums-cultes.

 

Enfance et jeunesse

Alain Claude Baschung voit le jour à la maternité de Baudelocque, à Paris, le 1er décembre 1947. Sa mère, originaire de Bretagne, est ouvrière dans une usine de caoutchouc, à Boulogne-Billancourt. Cette dernière est mariée à un boulanger originaire de Wingersheim, près de Strasbourg. Le futur artiste n’a jamais connu son père biologique.

 

La santé du petit Alain-Claude s’avère précaire. Ses parents décident donc, en 1948, de l’envoyer chez sa grand-mère, à la campagne, afin qu’il se refasse une santé. Celle-ci ne s’exprimant qu’en Alsacien, le petit garçon apprend cette langue. À l’âge de 5 ans, l’enfant reçoit un harmonica et s’initie à la musique. Il découvre l’univers de Kurt Weill sur les ondes des radios allemandes que ses grands-parents écoutent à la maison. Le petit se passionne également pour les sports. Il pratique le cyclisme et le basket-ball. Parallèlement, le jeune garçon est aussi enfant de chœur.

 

En 1959, Alain retourne vivre chez ses parents à Boulogne-Billancourt. Il poursuit ses activités sportives dans deux clubs de haut niveau de Boulogne ; le premier en cyclisme et le second en handball. La musique reste présente dans sa vie puisqu’il apprend la guitare. Le futur chanteur découvre alors le rock américain (Gene Vincent, Buddy Holly et Elvis Presley en tête), ainsi que les grands noms de la chanson française. Le jeune garçon poursuit ses études jusqu’au BTS de comptabilité.

 

Débuts professionnels et premiers disques

En 1962, avec un ami voisin, il fonde le groupe Les Dunces. Ce dernier se produit dans divers restaurants, hôtels et cabarets de la région pendant les vacances d’été. Puis, en 1963, Alain décide de couper les ponts définitivement avec sa famille. En 1965, il effectue un stage de comptabilité au sein de la société Rhône-Poulenc, à Paris. Il réalise alors que ce métier n’est pas fait pour lui.

 

Il se rapproche des artistes des disques RCA, où il travaille comme arrangeur. Il fait alors la connaissance de Noël Deschamps pour qui il signe quelques chansons, dont Holà hé, en 1966. La même année, après qu’un producteur de chez Philips l’ait remarqué, il enregistre son premier 45 tours : Pourquoi rêves-vous des Etats-Unis ?. Il signe un contrat de sept ans, mais le style imposé par la maison de disques ne convient pas à l’artiste. Celle-ci souhaite en faire un Tom Jones français.

 

En 1967, le chanteur partage l’affiche d’un concert organisé par RTL avec les Troggs, les Pretty Things et Cream. En 1968, les chansons Chère petite chose et Les romantiques obtiennent un succès d’estime. En tout, Alain Baschung (son nom apparaissant encore avec un c sur les premières pochettes) enregistre dix 45 tours chez Philips, puis passe chez CBS, où il en enregistre un. En 1970, il interprète deux chansons de Boris Bergman que lui a apporté un orchestrateur de chez Philips : Un jour viendra et La paille aux cheveux. Cependant, il ne rencontre pas l’auteur de ces chansons qui deviendra pourtant un de ses principaux collaborateurs, dans quelques années.

 

La révolution française

En 1973, Claude-Michel Schönberg l’engage pour jouer Robespierre dans la comédie musicale La révolution française. Par la suite, l’artiste est engagé par le label La Compagnie en tant que directeur artistique, mais aussi en tant que comptable. Il s’occupe donc, en plus de la musique, des budgets. Il rencontre alors Dick Rivers pour qui il produit, entres autres l’album Rock’n’roll machine, considéré comme l’un des meilleurs de l’ex-Chat Sauvage. Dick Rivers et Alain Bashung collaboreront ensemble jusqu’en 1976.

 

Le chanteur sort également quelques 45 tours sous les noms de David Bergen, Hendrick Darmen et Monkey Bizness, entre 1975 et 1977. En 1974, grâce à Andy Scott, il rencontre enfin Boris Bergman et commence à travailler avec lui sur le futur album Romans photo. L’album ne verra finalement le jour qu’en 1977 et ne rencontrera malheureusement pas le public. Deux ans plus tard, en 1979, paraît son second album : Roulette russe.

 

Enfin le succès

En 1980, Alain Bashung connaît son premier succès grâce au 45 tours Gaby oh Gaby. Suite à ce succès, Philips sort un second pressage de l’album Roulette russe, incluant la chanson, qui remplace Milliards de nuits dans le frigo. L’album est aussi marqué par les chansons Bijou, bijou et C’est la faute à Dylan.

 

L’album suivant, intitulé Pizza, en 1981, reçoit le Bus d’Acier, récompensant le meilleur album rock de l’année. Cet album contient la chanson Vertige de l’amour, aujourd’hui pièce incontournable du répertoire du chanteur. Suite à ces succès, le chanteur part en tournée du 1er mai au 27 juin, avec un arrêt le 3 juin à l’Olympia de Paris. Parallèlement, il tourne dans le film Le cimetière des voitures de Fernando Arrabal. Cependant, l’artiste vit mal ce nouveau succès soudain. Il rompt avec Boris Bergman.

 

Son nouveau collaborateur, pour l’album Play blessures, en 1982, sera Serge Gainsbourg. L’album issu de leur collaboration s’avère cependant très sombre et torturé, cassant l’image des disques précédents. De premiers abords difficiles d’accès pour le public, il n’obtient aucun succès à sa sortie. Malgré tout, au fil des ans, l’album deviendra un disque-culte, aujourd’hui acclamé par la critique et le public. Toujours en 1982, Alain participe au film Nestor Burma, détective de choc, réalisé par Jean-Luc Miesch, aux côtés de Michel Serrault.

 

Au début de l’année 1983, Alain Bashung se produit au Casino de Paris. L’année est également marquée par la naissance de son fils, Arthur. C’est également en 1983 que paraît l’album Figure imposée, écrit en collaboration avec Pascal Jacquemin. Encore une fois, l’album se vend difficilement à sa sortie. Alain Bashung renoue heureusement avec le succès en 1984, lorsqu’il lance le 45 tours SOS amor.

 

Un conflit survient cependant avec sa maison de disques qui refuse de sortir un album live double et se bute à vouloir un simple de huit titres. En novembre 1985, paraît enfin l’album double Tour 85, comprenant 15 titres live. Cependant, l’artiste quitte Philips et passe chez Barclay.

 

De retour chez Barclay

C’est également en 1985 que se tient la première édition du spectacle SOS racisme. Alain, qui participe à ce spectacle, compose particulièrement pour l’occasion Tu touches pas à mon pote. La même année, le compositeur offre deux chansons à Jean Guidoni, qui figure sur l’album Putains : Tous des putains et Le carnet de Grisélidis.

 

Renouant avec Boris Bergman, le chanteur lance, en 1986, l’album Passé le Rio Grande, réalisé par Nick Patrick. Cet album remporte la Victoire du meilleur album en 1986. Le 4 février de l’année suivante, l’artiste se produit au Grand Rex, suite à une tournée qui l’a mené partout à travers la France, mais aussi au Canada et en Égypte.

 

Toujours produit par Nick Patrick, l’album Novice marque le début de la collaboration avec Jean Fauque. L’album, qui paraît en 1989, se particularise par des sonorités new wave. On y retient les chansons Bombez et Pyromane. Du 10 au 21 octobre 1989, le chanteur se produit à La Cigale, à Paris, et revisite les chansons issues de sa collaboration avec Serge Gainsbourg, entres autres.

 

En 1991, Alain Bashung tourne le film Rien que des mensonges, de Paule Muret, avec Fanny Ardant. Puis, il part pour Memphis enregistré son prochain album. L’album Osez Joséphine se vendra à 350 000 exemplaires. Outre la chanson titre, parmi les titres marquants de cet album, il faut également citer Madame rêve et Volutes. Cette année-là, aux Victoires de la musique, le chanteur remporte le trophée du meilleur clip et celui du meilleur interprète masculin.

 

En 1992, en plus de jouer dans le film L’ombre du doute d’Aline Isserman, Alain Bashung lance un coffret de neuf cd regroupant ses albums de 1979 à 1992, remixés et corrigés, ainsi qu’un best of.

 

Cinéma et chansons

Deux ans plus tard, en 1994, paraît Chatterton, avec le succès Ma petite entreprise. L’artiste qualifie cet album de country new age. Il entame une tournée qui durera deux ans et lance en 1995, l’album double Confessions publiques. Les années suivantes laisseront plus de place au comédien qu’au chanteur. En effet, l’artiste apparaît dans plusieurs films dont Ma sœur chinoise d’Alain Mazars (1994), Le jeu de la clé de Michel Hassan (1995) et Mon père, ma mère, mes frères et mes sœurs de Charlotte de Turckheim (1998).

 

En 1998, retour à la chanson avec l’album Fantaisie militaire, sur lequel il collabore avec Jean Fauque, Rodolphe Burger, Les Valentins, Jean-Marc Lederman et Joseph Racaille. Le premier single extrait de cet album, La nuit je mens, devient un autre incontournable de l’artiste. En 1999, le chanteur remporte trois autres Victoires de la musique.

 

À l’heure des bilans de fin de siècle, Alain revisite son répertoire sur la compilation Climax, qui paraît en 2000. La même année, on peut le voir dans quatre films différents : La confusion des genres d’Ilan Duran Cohen, Retour à la vie de Pascal Baeumler et Emmanuelle Laborit, Félix et Lola de Patrice Leconte et L’origine du monde de Jérôme Enrico.

 

En 2002, il tourne La bande du drugstore de François Armanet. Cependant, l’année est marquée par l’album L’imprudence, considéré par plusieurs comme le plus sombre de sa carrière. Il enregistre également Le cantique des cantiques avec son épouse, Chloé Mons. En 2003, il enregistre Avec le temps pour le disque hommage à Léo Ferré, puis tourne le film Le p’tit curieux de Jean Marboeuf. Il récidive en 2005 en reprenant Le sud de Nino Ferrer sur l’album On dirait Nino. Entre temps, il effectue une tournée des grands espaces, en 2004.

 

Lors de la 20e cérémonie des Victoires de la musique, en 2005, l’album Fantaisie militaire est consaré meilleur album des 20 dernières années. Après quoi, à la demande de Françoise Hardy, il participe à son album en enregistrant en duo avec elle Que reste-t-il de nos amours, reprise de la célèbre chanson de Charles Trenet.

 

Les dernières années

Toujours en 2006, la Cité de la musique de Paris lui donne carte blanche. Il invite sur scène Christophe, Dominique A, Rodolphe Burger et Arto Lindsay. On peut également entendre sa voix dans le film d’animation Arthur et les Minimoys de Luc Besson, dans lequel il donne voix à M. Le Maudit.

 

En 2007, le chanteur prend part à la tournée Les aventuriers d’un autre monde en compagnie de Jean-Louis Aubert, Cali, Daniel Darc, Richard Kolinka et Raphaël. Il donne également deux récitals à Pleyel et participe à la chanson Panique mécanique de Dionysos. L’année 2007 le voit également dans le film J’ai toujours rêvé d’être un ganster de Samuel Benchetrit.

 

Pour l’album Bleu pétrole, qui paraît en 2008, Alain Bashung collabore avec Gaëtan Rousel, Louise Attaque, Arman Méliès et Gérard Manset. De ce dernier, il reprend Il voyage en solitaire. Après la parution de l’album, il amorce une tournée et une série de spectacles à l’Olympia, malgré la chimiothérapie ; on lui a diagnostiqué un cancer du poumon.

 

Le 1er janvier 2009, le chanteur est promut Chevalier de la légion d’honneur. Le 28 février de la même année, il devient l’artiste ayant remporté le plus de Victoires de la musique avec un total de 11. Il remporte alors trois trophées dont celui de l’interprète masculin de l’année et celui d’album de chanson de l’année. La cérémonie des Victoires fut sa dernière apparition publique, sa santé l’obligeant à annuler quelques spectacles. Le 14 mars 2009, le cancer du poumon qui le ronge depuis plusieurs mois déjà a raison de lui. Il s’éteint à l’hôpital Saint-Joseph à Paris, à l’âge de 61 ans.

 

Sans concession sur ses aspirations, Alain Bashung s’est forgé un répertoire vaste et cohérent, malgré les grandes différences entre ses albums. Il disait lui-même aimer aller à l’opposé de ce qu’il avait déjà fait. À ce titre, il restera comme un grand innovateur et sa marque demeurera dans les mémoires de la chanson et du rock français.

 

~Amine, Patrick. – Monsieur rêve : biographie, entretiens et chansons. – Flammarion, 2002. – 466 p. – ISBN 2-08-068184-2.

 

~Barbot, Philippe – Bashung. – Librio, 2000. – Collection Librio no 391. – 86 p. – ISBN 2-290-30716-5.

 

~Besse, Marc. – Gaby oh Gaby. – illustrations de Gabriel Gay. – Scali, 2007. – 154 p. – ISBN 978-2-35012-192-5.

 

~Jelot-Blanc, Jean-Jacques. – Alain Bashung. – Seghers, 1987. – Collection Paroles d’auteur. – 191 p. – ISBN 2-232-10087-1.

-Car rien n’a d’importance, 1995. – Collection Polaraoïd. – 119 p. – ISBN 2-87795-042-5.

 

~Killoffer. – Libéré sur paroles : Bashung illustré. – Albin-Michel, 2001. – 118 p. – ISBN 2-226-11897-7.

 

1966. (45 tours Philips 437 273, paru sous le nom d’Alain Baschung)

Pourquoi rêvez-vous des États-Unis – T’es vieux, t’es moche – Opéra comique – Petit garçon.

 

1967. (45 tours Philips 437 309, paru sous le nom d’Alain Baschung)

T’as qu’à dire yeah – Toute la semaine à travailler – Quand un amour disparaît – Comme un enfant.

 

1967. (45 tours Philips 437 343, paru sous le nom d’Alain Baschung)

Tu es une petite enfant qui fait la belle – Prends un peu d’amour – Tout près de vous – Où va le train fantôme.

 

1968. (45 tours Philips 370 676, paru sous le nom d’Alain Baschung)

Chère petite chose – Je vous crois.

 

1968. (45 tours Philips 370 753)

Les romantiques – Les secondes.

 

1969. (45 tours Philips 437 467)

Lise – Ni le ciel, ni l’enfer – La dernière porte – La rivière.

 

1969. (45 tours Philips 363 755)

Ho gli occhi chiusi – Una parola sola.

 

1969. (45 tours Philips 370 822)

Simplement quelques jours – Fleur qui meurt.

 

1969. (45 tours Philips 370 845)

La rivière – La dernière porte.

 

1970. (45 tours Mercury 6009 058)

Un jour viendra – La paille aux cheveux.

 

1971. (45 tours Mercury 6061.038)

Du feu dans les veines – Œil pour œil.

 

1973. (45 tours CBS 1518)

Bois de santal – Un océan de bonheur.

 

1975. (45 tours Festival / Musidisc SPX 178, paru sous le nom de David Bergen)

Je ne croirai plus jamais à l’amour – Comme tous les jours.

 

1976. (45 tours Polydor 2065 183, paru sous le nom de Monkey Bizness)

Delta queen – Take me to the river.

 

1977. (45 tours Polydor Butterfly 82, paru sous le nom de Monkey Bizness)

Tears make memories – Hung on you, baby.

 

1977. Roman-photos (33 tours Barclay 90 088)

Roman-photos (avec Valérie Lagrange) – L’amour c’est pas confortable – Blablas – Le pianiste de l’eden – C’est la faute à Dylan – Kimono – Te revoir – Y’a des jours – Cendrillon de Chinatown.

 

1979. Roulette russe (33 tours Philips 9101 223)

Je fume pour oublier que tu bois – Station service – Elsass blues – Y a un yéti – Guru, tu es mon führer de vivre – Milliards de nuits dans le frigo – Pas question que j’perde le feeling – Bijou, bijou – Les petits enfants – Toujours sur la ligne blanche – Squeezé.

 

1980. (45 tours Philips 6172 310)

Gaby oh Gaby – Ell’ s’fait rougir tout’ seul’.

 

1980. Roulette russe (33 tours Philips 9120 427)

Gaby oh Gaby - Je fume pour oublier que tu bois – Station service – Elsass blues – Y a un yéti – Guru, tu es mon führer de vivre - Pas question que j’perde le feeling – Bijou, bijou - Toujours sur la ligne blanche – Squeezé - Elle s’fait rougir toute seule.

 

1981. Pizza (33 tours Philips 6313 129)

Ça cache quekchose – L’araignée – J’sors avec ma frangine – Aficionado – Idylle au Caire – Privé – Vertige de l’amour – Rebel – Retours – Reviens va-t-en – Fan.

 

1982. Play blessures (33 tours Philips 6313 426 ou CD Philips 810 949-2)

C’est comment qu’on freine – Scènes de manager – Volontaire – Prise femelle (instrumental) – Martine boude – Lavabo – J’envisage – J’croise aux Hébrides – Junge Männer – Trompé d’érection.

 

1982. (45 tours Philips 6837 783)

C’est comment qu’on freine – Trompé d’érection.

 

1982. (Maxi 45 tours Philips 6863 209)

C’est comment qu’on freine – Trompé d’érection.

 

1983. Figure imposée (33 tours Philips 814 738-1 ou CD Philips 814 738-1)

What’s in a bird – Horoscope – Imbécile – Hi – Chaque nuit bébé – Élégance – Poisson d’avril – Lou Ravi – Week-end doux (instrumental) – Nuits d’Halloween.

 

1984. (45 tours Philips 818 923-7)

Élégance – Horoscope.

 

1984. (45 tours Philips 822 104-1)

Élégance (version longue) – What’s in a bird (remix).

 

1984. (45 tours Philips 818 291-7)

What’s the bird – Hi.

 

1984. (2 x 33 tours Impact 699 550-3)

J’sors avec ma frangine – L’araignée – Ça cache quekchose – Roman photos – L’amour c’est confortable – Blablas – Le pianiste de l’eden – C’est la faute à Dylan – Vertige de l’amour – Aficionado – Bijou, bijou – Pas question qu’j’perde le feeling – Ell’ s’fait rougir tout’ seul’ – Rebel – Kimono – Te revoir – Y’a des jours – Cendrillon de Chinatown.

 

1984. (45 tours Philips 880 341-7)

SOS amor – Les européennes.

 

1984. (Maxi 45 tours Philips 880 379-1)

SOS amor – Les européennes.

 

1985. (45 tours Mercury / Philips 880 906-7)

Touche pas à mon pote – Imbécile.

 

1985. (Maxi 45 tours Mercury / Philips 880 906-1)

Touche pa à mon pote (version longue) – Imbécile.

 

1985. Live Tour 85 (33 tours Philips 824 872)

Imbécile – Martine boude – Toujours sur la ligne blanche – Vertige de l’amour – SOS amor – Wath’s in a bird – Bijou, bijou – Gaby oh Gaby.

 

1985. Programme plus (33 tours Impact 816 120-1)

C’est comment qu’on freine – J’sors avec ma frangine – Tompé d’érection – Vertige de l’amour – L’araignée – Aficionado – Ça cache quekchose – Lavabo – Imbécile.

 

1985. Live Tour 85 (2 x 33 tours ou 2 x CD Philips 826 435-1)

Imbécile – Martine boude – Toujours sur la ligne blanche – Vertige de l’amour – SOS amor – Wath’s in a bird – Bijou, bijou – Gaby oh Gaby – Junge Männer – Les petits enfants – Je fume pour oublier que tu bois – Volontaire – Fan – Ça cache quekchose – Hey Joe.

 

1986. (45 tours Philips 884 272-7)

Hey Joe – Fan.

 

1986. Passé le Rio Grande (33 tours ou CD Barclay 829 403-1 ou CD 829 403-2)

Helvète underground – Camping jazz – Dean Martin – Douane Eddy – Malédiction – L’arrivée du Tour – Herr Major – Milady – Rognons 1515 – Chat.

 

1986. (Maxi 45 tours Barclay 883 978-7)

L’arrivée du tour – Rognons 1515.

 

1986. (45 tours Barclay 883 978-1)

L’arrivée du tour – L’arrivée du tour (version longue) – Rognons 1515.

 

1986. (45 tours Barclay 885 345-7)

Malédiction – Camping jazz.

 

1987. Master série (CD Polygram 826 797-2)

Gaby oh Gaby – Te revoir – What’s in the bird – Milliards de nuits dans le frigo – Horoscope – Station service – Scènes de manager – Squeezé – Elsass blues – C’est de la faute à Dylan – Vertige de l’amour – Pas question que j’perde le feeling – Bijou, bijou – Élégance – Imbécile – J’envisage – Reviens va-t’en.

 

1989. Novice (33 tours 839 246-1 ou Cd Barclay 839 246-2)

Pyromanes – Résidences – Légère éclaircie – Alcaline – Tu m’as jeté – Elle fait l’avion – Bombez – Intrépide malgré la fièvre – Étrange été – Outrage (Instrumental) – By proxy.

 

1989. (45 tours Barclay 871 938-7)

Bombez – Intrépide malgré la fièvre.

 

1989. (Maxi 45 tours Barclay 871 959-1)

Bombez – Intrépide malgré la fièvre – Not tonight – Joséphine.

 

1989. (CD maxi Barclay 871 959-2)

Bombez – Intrépide malgré la fièvre – Not tonight – Joséphine.

 

1989. (45 tours Barclay 889 774-7)

Pyromanes – By proxy.

 

1989. (CD single Glamour 4013)

That’s all right mama.

 

1990. (45 tours Barclay 873 642-7)

Étrange été – Climax (instrumental).

 

1991. Osez Joséphine (33 tours Barclay 511 485-1 ou CD Barclay 511 485-2)

J’écume – Volutes (remix) – Happe – Well all right – Les grands voyageurs – Blues eyes crying in the rain – Osez, Joséphine – Kalabougie – She belongs to me – Madame rêve – Nights in white satin.

 

1991. (45 tours Barclay 865 002-7)

Osez Joséphine – Climax 2 (instrumental).

 

1991. (Maxi 45 tours Barclay 865 002-1)

Osez Joséphine – Climax 2 (instrumental).

 

1991. (CD maxi Barclay 865 003-2)

Osez Joséphine – Well all right – La peur des mots (instrumental).

 

1992. (CD single Barclay 863 297-2)

Volutes (version 1992) – Les grands voyageurs.

 

1992. (45 tours Barclay 865 648-7)

Madame rêve – Feu.

 

1992. Bashung (9 x CD Barclay 517 241-2)

CD 1 : Roulette russe (Barclay 517 242-2)

Je fume pour oublier que tu bois – Station service – Elsass blues – Y a un yéti – Guru, tu es mon führer de vivre – Gaby oh Gaby – Pas question que j’perde le feeling – Bijou, bijou – Elle s’fait rougir toute seule – Toujours sur la ligne blanche – Squeezé – C’est la faute à Dylan.

 

CD 2 : Pizza (Barclay 517 243-2)

Ça cache quekchose – L’araignée – J’sors avec ma frangine – Aficionado – Idylle au Caire – Privé – Vertige de l’amour – Rebel – Retours – Reviens va-t-en – Fan - Elle s’fait rougir toute seule – Gaby oh Gaby.

 

CD 3 : Play blessures (Barclay 517 244-2)

C’est comment qu’on freine – Scènes de manager – Volontaire – Prise femelle (instrumental) – Martine boude – Lavabo – J’envisage – J’croise aux Hébrides – Junge Männer – Trompé d’érection - Strip show – Bistouri scalpel – Procession (instrumental).

 

CD 4 : Figure imposée (Barclay 517 245-2)

What’s in a bird – Horoscope – Imbécile – Hi – Chaque nuit bébé – Élégance – Poisson d’avril – Week-end doux (instrumental) - Spiele mich an die wand – White spirit (Instrumental).

 

CD 5 : Live tour 85 (Barclay 517 246-2)

Imbécile – Martine boude – Toujours sur la ligne blanche – Vertige de l’amour – SOS amor – Wath’s in a bird – Bijou, bijou – Gaby oh Gaby – Junge Männer – Les petits enfants – Je fume pour oublier que tu bois – Volontaire – Fan – Ça cache quekchose – Hey Joe.

 

CD 6 : Passé le Rio Grande (Barclay 517 247-2)

Helvète underground – Camping jazz – Dean Martin – Douane Eddy – Malédiction – L’arrivée du Tour – Herr Major – Milady – Rognons 1515 – Chat - SOS amor – Tu touches pas à mon pote – Les européennes.

 

CD 7 : Novice (Barclay 517 248-2)

Pyromanes – Résidences – Légère éclaircie – Alcaline – Tu m’as jeté – Elle fait l’avion – Bombez – Intrépide malgré la fièvre – Étrange été – Outrage (Instrumental) – By proxy - Bombez (version 1982) – Climax 4 (instrumental).

 

CD 8 : Tour Novice (517 249-2)

Outrage (instrumental) – Pyromanes – Légère éclaircie – Elle fait l’avion – Bombez – Privé – Trompé d’érection – J’envisage – Scènes de manager – Rebel – Alcaline – Imbécile – Lavabo – Reviens, va-t’en – Douane Eddy – C’est comment qu’on freine – Les européennes – Chat.

 

CD 9 : Réservé aux indiens (517 250-2)

Climax 4 (instrumental) – La peur des mots (instrumental) – Not tonight Joséphine (instrumental) – Les lendemains qui tuent – Inside dope – Feu – Beaujolais novo – That’s all right Mama – Stille nacht – La coupole (instrumental) – Métamorphose (instrumental) – Climax 3 (instrumental).


1993. Bashung (Best of) (CD Barclay 517 221-2)

Bijou, bijou – Vertige de l’amour – Rebel – Gaby oh Gaby – Élégance – SOS amor – What’s in a bird – C’est comment qu’on freine – Lavabo – Malédiction – Les mots bleus – Étrange été – Bombez – Osez Joséphine – Madame rêve.

 

1994. Chatterton (CD Barclay 523 111-2)

À perte de veu – Que n’ai-je – Ma petite entreprise – Elvire – Un âne plane – Après d’âpres hostilités – J’avais un pense-bête – J’passe pour une caravane – Danse ici – À Ostende – L’apiculteur – J’ai longtemps contemplé.

 

1994. (CD single Barclay 853 772-2)

J’passe pour une caravane – Flash limonade (instrumental).

 

1994. (CD single Barclay 855 978-2)

Ma petite entreprise – Toile émeri (instrumental).

 

1995. Confessions publiques (2 x CD Barclay 529 241)

Les grands voyageurs – Un âne plane – À Ostende – Elvire – J’écume – Osez Joséphine – À perte de vue – Étrange été – Les lendemains qui tuent – J’avais un pense-bête – Les petits enfants – Martine boude – Bombez – L’apiculteur – Volutes – Danse d’ici – Après d’âpres hostilités – Vertige de l’amour – Ma petite entreprise – Madame rêve – Happe – J’passe pour une caravane – Gaby oh Gaby – Rebel – Toujours sur la ligne blanche – Bijou, bijou.

 

1998. Fantaisie militaire (CD Barclay 539 488)

Malaxe – La nuit je mens – Fantaisie militaire – 2043 – Mes prisons – Ode à la vie – Dehors – Samuel Hall – Aucun express – Au pavillon des lauriers – Sommes-nous – Angora.

 

1998. (CD single Barclay 569 228-2)

La nuit je mens – Silence mes anges.

 

1998. (CD maxi Barclay 569 718-2)

Sommes-nous (remix) – Angora.

 

1998. Master série volume 2 (CD Podis 557 612-2)

Rebel – Lavabo – Madame rêve – Pyromanes – À Ostende – SOS amor – Je fume pour oublier que tu bois – Malédiction – J’passe pour une caravane – C’est comment qu’on freine – Osez Joséphine – Ma petite entreprise – Volutes – Un âne plane – Bombez.

 

1998. Mes petites entreprises (3 x CD Universal)

C'est la faute à Dylan - Je fume pour oublier que tu bois (Remix 92) - Pas question que j'perde le feeling (Remix 92) - Bijou, bijou (Live) - Toujours sur la ligne blanche - Squeeze (Remix 92) - Elle s'fait rougir tout'seule (Remix 92) - Gaby oh Gaby (Remix 91) - Ca cache quekchose (Remix 92) - L'araignée - Aficionado (Remix 92) - Vertige de l'amour (Remix 92) - Rebel (Live) - Reviens va t-en (Remix 92) - C'est comment qu'on freine (Live) - Martine boude (Live) - Lavabo - J'croise aux Hébrides - What's in a bird (Version single) - Elégance (Version single) / S.O.S. Amor (Live) - Les européennes - Hey Joe (Live) - Camping jazz - Douane Eddy - Malédiction - Chat - Bombez! (Live) - Pyromanes (Live) - Volutes (Version acoustique harmonica) - Osez Joséphine - J'écume - Madame rêve - Nights in white satin - Les mots bleus - Ma petite entreprise - J'passe pour une caravane - L'apiculteur (Live) / Junge Manner - Prise femelle (Instr.) - Bistouri scalpel - Spiele mich an die Wand - Climax (Instr.) - Not tonight Joséphine (Instr.) - La peur des mots (Instr.) - Toile émeri - Flash limonade - Silence mes anges - Strip now - Procession (Instr.).

 

2000. Ballades et mots d’amour (CD Barclay / Universal 543 442-2)

Madame rêve – Aucun express – Les mots bleus – J’passe pour une caravane – Malaxe – J’écume – L’apiculteur – Alcaline – Malédiction – La nuit je mens – Happe – À Ostende – Vertige de l’amour – Bijou, bijou – Un âne plane – Angora – À perte de vue – Nights in white satin.

 

2000. Climax (2 x CD Barclay / Universal 543 648-2)

La nuit je mens – Volutes – Madame rêve – Malaxe – Les mots bleus – J’écume (live) – À Ostende – Vertige de l’amour (live) – Osez Joséphine – Toujours sur la ligne blanche – C’est comment qu’on freine – Bijou, bijou – Happe – Samuel Hall – Lavabo – À perte de vue – Ode à la vie – Bombez – Gaby oh Gaby / What’s in a bird – Ça cache quekchose – Ma petite entreprise – Les petits enfants – Les grands voyageurs – L’apiculteur (live) – Aucun express – Climax 4 (instrumental) – Un âne plane – Le tango funèbre – Nights and white satin – J’passe pour une caravane (live) – Imbécile – Volontaire – Rebel – Hey Joe – Reviens va-t’en – SOS amor – Pas question qu’perde le feeling.

 

2002. L’imprudence (CD Barclay 065 360-2)

Tel – Faites monter – Je me dore – Mes bras – La ficelle – Noir de monde – L’irréel – Jamais d’autre que toi - Est-ce aimer – Le dimanche à Tchernobyl – Dans la foulée – Faisons envie – L’imprudence.

 

2002. (CD single Wagram 3080952)

Cantique des cantiques (avec Chloé Mons) – Cantique des cantiques (instrumental).

 

2002. Les hauts de Bashung : intégrale (18 x CD Barclay 065 118-2)

CD 1 Roman photos (Barclay 065 368-2)

Roman photos – L’amour c’est pas confortable – Blablas – Le pianiste de l’eden – C’est la faute à Dylan – Kimono – Te revoir – Y’a des jours – Cendrillon de Chinatown.

 

CD 2 Roulette russe (Barclay 065 365-2)

Je fume pour oublier que tu bois – Station service – Elsass blues – Y’a un yéti – Guru, tu es fuhrer de vivre – Milliards de nuits dans le frigo – Pas question que j’perde le feeling – Bijou, bijou – Les petits enfants – Toujours sur la ligne blanche – Squeezé.

 

CD 3 Pizza (Barclay 065 332-2)

Ça cache quekchose – L’araignée – J’sors avec ma frangine – Aficionado – Idylle au Caïre – Privé – Vertige de l’amour – Rebel - Retours – Reviens va-t’en – Fan – Elle s’fait rougir tout’ seul’ – Gaby oh Gaby.

 

CD 4 Play blessures (Barclay 065 342-2)

C’est comment qu’on freine – Scènes de manager – Volontaire – Prise femelle – Martine boude – Lavabo – J’envisage – J’croise aux Hébrides – Junge manner – Trompé d’érection – Strip now – Bistouri scalpel – Procession.

 

CD 5 Figure imposée (Barclay 517 243-2)

What’s in a bird – Horoscope – Imbécile – Hi – Chaque nuit bébé – Élégance – Poisson d’avril – Lou ravi – Week end doux (instrumental) – Nuits d’Halloween.

 

CD 6 Passé le Rio Grande (Barclay 517 244-2)

Helvète underground – Camping jazz – Dean Martin – Douane Eddy – Malédiction – L’arrivée du tour – Herr major – Milady – Rognons 1515 – Chat – SOS amor – Tu touches pas à mon pote – Les européennes.

 

CD 7 Novice (Barclay 065 343-2)

Pyromanes – Résidences – Légère éclaircie – Alcaline – Tu m’as jeté – Elle fait l’avion – Bombez – Intrépide malgré la fièvre – Étrange été – Outrage (instrumental) – By proxy.

 

CD 8 Osez Joséphine (Barclay 529 241-2)

J’écume – Volutes (remix) – Happe – We all right – Les grands voyageurs – Blue eyes crying in the rain – Osez Joséphine – Kalabougie – She belongs to me – Madame rêve – Nights in white satin.

 

CD 9 Chatterton (Barclay 065 344-2)

À perte de vue – Que n’ai-je – Ma petite entreprise – Elvire – Un âne plane – Après d’après d’hostilités – J’avais un pense-bête – J’passe pour une caravane – Danse d’ici – À Ostende – L’apiculteur – J’ai longtemps contemplé.

 

CD 10 Fantaisie militaire (Barclay 517 249-2)

Malaxe – La nuit je mens – Fantaisie militaire – 2043 – Mes prisons – Ode à la vie – Dehors – Samuel hall – Aucun express – Au pavillon des lauriers – Sommes-nous – Angora.

 

CD 11 Cantique des cantiques (Barclay 065 346-2)

Cantique des cantiques.

 

CD 12 Live Tour 85 (Barclay 539 488-2)

Imbécile – Martine boude – Toujours sur la ligne blanche – Vertige de l’amour – SOS amor – What’s in a bird – Bijou, bijou – Gaby oh Gaby – Je fume pour oublier que tu bois – Les petits enfants – Junge manner – Volontaire – Fan – Ça cache quekchose.

 

CD 13 Tour novice (Barclay 523 111-2)

Outrage – Pyromanes – Légère éclaircie – Elle fait l’avion – Bombez – Privé – Trompé d’érection – J’envisage – Scènes de manager – Rebel – Alcaline – Imbécile – Lavabo – Reviens va-t’en – Douane Eddy – C’est comment qu’on freine – Les européennes – Chat.

 

CD 14 Confessions publiques volume 1 (Barclay 511 485-2)

Les grands voyageurs – Un âne plane – À Ostende – Elvire – J’écume – Osez Joséphine – À perte de vue – Étrange été – Les lendemains qui tuent – J’avais un pense-bête – Les petits enfants – Martine boude – Bombez – L’apiculteur.

 

CD 15 Confessions publiques volume 2 (Barclay 065 345-2)

Volutes – Danse d’ici – Après d’après hostilités – Vertige de l’amour – Ma petite entreprise – Madame rêve – Happe – J’passe pour une caravane – Gaby oh Gaby – Rebel – Toujours sur la ligne blanche – Bijou, bijou.

 

CD 16 Duos, reprises, raretés volume 1 (Barclay 065 404-2)

Kalabougie (version Kalabougé) – Les lendemains qui tuent – Dehors – Inside dope – Tue-moi, je te couvrirai – Station service – That’s all right mama – Max amphibie – Cadillac (maquette) – Beaujolais novo – Élégance (version divan) – Lavabo – Bombez – Spiele mich an die wand – Feu – Silence mes anges – Madame rêve (instrumental) – Still nacht.

 

CD 17 Duos, reprises, raretés volume 2 (Barclay)

À Ostende (avec Marc Ribot et Jean-Paul Roy) – L’eau et le vin – Les grands voyageurs (avec Marc Ribot) – Les mots bleus – Ode à la vie (avec Rachid Taha) – City (avec Brigitte Fontaine) – Samuel hall (avec Rodolphe Burger) – Slow food (avec Astonvilla) – Volontaire (avec Noir Désir) – Hey Joe – What’s in a bird (avec M) – Chanson du loup – Animal on est mal – Le tango funèbre – Les amants d’un jour – Céline – Mortel battement/Nocturne (avec Zend Avesta).

 

CD 18 Instrumentaux (Barclay)

Climax 4 – La peur des mots – No tonight Joséphine – White spirit – La coupole – Scènes de manager – J’ai longtemps contemplé – Danse ici – Que n’ai-je – Elvire – À perte de vue – Après d’après d’hostilités – Touche éther – Toile émeri – Flash limonade – Art pégiator – Voyage à Honfleur – Métamorphose – Climax 3.

 

2002. Talents du siècle volume 1 (CD Univeral)

Gaby oh Gaby – Te revoir – What’s in the bird – Milliards de nuits dans le frigo – Horoscope – Station service – Scènes de manager – Squeezé – Elsass blues – C’est de la faute à Dylan – Vertige de l’amour – Pas question que j’perde le feeling – Bijou, bijou – Élégance – Imbécile – J’envisage – Reviens va-t’en.

 

2002. Talents du siècle volume 2 (CD Universal)

Rebel – Lavabo – Madame rêve – Pyromanes – À Ostende – SOS amor – Je fume pour oublier que tu bois – Malédiction – J’passe pour une caravane – C’est comment qu’on freine – Osez Joséphine – Ma petite entreprise – Volutes – Un âne plane – Bombez.

 

2004. La tournée des grands espaces (2 x CD Barclay 982 021-5)

Tel – Je me dore – Faites monter – La nuit je mens – Sommes nous – Aucun express – Le dimanche à Tchernobyl – L’irréel – Mes prisons – Fantaisie militaire – Volontaire – Étrange été – Légère éclaircie – Bombez – What’s in a bird – Mes bras – Elvire – J’passe pour une caravane – Osez Joséphine – Les grands voyageurs – Samuel Hall – Vertige de l’amour – 2043 – Faisons envie (avec Chloé Mons) – Cantique des cantiques (avec Chloé Mons) – Madame rêve – Ma petite entreprise – Martine boude – Bijou, bijou – Angora – Malaxe (instrumental).

 

2006. Talents (CD Universal 819 882-7)

Rebel – Lavabo – Madame rêve – Pyromanes – À Ostende – SOS amor – Je fume pour oublier que tu bois – Malédiction – J’passe pour une caravane – C’est comment qu’on freine – Osez Joséphine – Ma petite entreprise – Volutes – Un âne plane – Bombez.

 

2007. Les 50 plus belles chansons (3 x CD Barclay 530 241-7)

L’apiculteur – Je me dore – J’écume – Madame rêve – Fantaisie militaire – Alcaline – Bijou, bijou – Bruxelles – Dehors – Faites monter – Volontaire – Toujours sur la ligne blanche – La nuit je mens – Un âne plante – Nights in white satin / Happe – Osez Joséphine – Elvire – Lavabo – Malédiction – Gaby oh Gaby – J’envisage – Le tango funèbre – What’s in a bird – Légère éclaircie – Ode à la vie – Les mots bleus – Que reste-t-il de nos amours (avec Françoise Hardy) – Malaxe – J’passe pour une caravane – Samuel Hall – Mes bras / À Ostende – Volutes – Aucun express – À perte de vue – SOS amor – Sommes-nous – Élégance – Bombez – Les petits enfants – C’est comment qu’on freine – Pyromanes – Vertige de l’amour – Trompé d’érection – Rebel – Ma petite entreprise – Les grands voyageurs – Angora.

 

2008. Bleu pétrole (CD Barclay / Universal 305 929-6)

Je t’ai manqué – Résidents de la République – Tant de nuits – Hier à Sousse – Vénus – Comme un lego – Sur un trapèze – Je tuerai le pianiste – Suzanne – Le secret des banquises – Il voyage en solitaire.

 

2008. Bijoux, bijoux (3 x CD Barclay / Universal 531 016-1)

L’apiculteur – Je me dore – J’écume – Madame rêve – Fantaisie militaire – Alcaline – Bijou, bijou – Bruxelles – Samuel hall – Dehors – Faites monter – Volontaire – Toujours sur la ligne blanche – La nuit je mens – Un âne plane – Nights in white satin – Tel / Happe – Osez Joséphine – Elvire – Lavabo – Malédiction – Gaby oh Gaby – J’envisage – Le tango funèbre – What’s in a bird – Légère éclaircie – Ode à la vie – Je t’ai manqué – Les mots bleus – Que reste-t-il de nos amours (avec Françoise Hardy) – Malaxe – J’passe pour une caravane – Mes bras – Il voyage en solitaire / Comme un lego – Aucun express – Volutes – À Ostende – À perte de vue – SOS amor – Sommes-nous – Élégance – Bombez – Les petits enfants – C’est comment qu’on freine – Pyromanes – Hier à sousse – Vertige de l’amour – Trompé d’érection – Rebel – Ma petite entreprise – Les grands voyageurs – Angora.